Les EP d'août 2016 - Le Canal Auditif

Les EP d’août 2016

LE MONDE DANS LE FEU – LE MIRACLE DE LA TEMPÉRATURE

a3358614235_10Le monde dans le feu est le jouissif exutoire de poésie psychédélique de Benoît Poirier, batteur de Jesuslesfilles et directeur musical de CISM. Son complice musical Bruno Corbin complète le duo qui nous offre un nouvel album 3 ans et demi après la sortie du «split» Toute est dans toute en compagnie de Ponctuation. Encore une fois, c’est décapant, rapide et solide. Notons que Guillaume Chiasson de Ponctuation et Jesuslesfilles ont écrit la mélodieuse Rerepas Repupu qui est une sorte de relecture réinventée de Repas Repu issu de l’EP Lèche-vitrine. Cette fois-ci, c’est très électro, rythmé et l’on y retrouve aussi des cuivres un peu déglingués. Un ovni magnifiquement plaisant dans la lignée de Les Amis Au Pakistan.
 
 
 


 

HELENA DELAND – DRAWING ROOM

a1644894202_10Helena Deland est une nouvelle venue qui arrive avec une pop mélodieuse, un peu lo-fi, mais surtout magnifiquement composée. La jeune femme possède déjà une personnalité musicale forte et assumée. Cela donne un EP totalement réussi et charmant. Il faut dire qu’elle est bien entourée, Jesse Mac Cormack à la réalisation fait encore une fois belle figure. De plus, on retrouve Mathieu Bérubé à la guitare et le talentueux Francis Ledoux à la batterie. Ça vaut le détour pour la mélancolique Black Metal et la touchante Drawing Room.
 
 
 


 

TREVOR SENSOR – STARVED NIGHTS OF SATURDAY STARS

a3707311282_10Il y a quelques mois, je vous avais parlé du premier maxi de Trevor Sensor, de sa voix unique, enrouée et enjôleuse. Eh bien, l’Américain nous revient avec un nouvel EP de 3 titres. Starved Nights Of Saturday Stars nous offre encore un folk rock très réussi inscrit dans la lignée de Bob Dylan, mais avec des sujets plus trash et un angle plus pop. C’est excessivement efficace. Vraiment, Sensor est un jeune artiste à surveiller. Il est en train de démontrer qu’il possède de l’âme à revendre et une profondeur peu commune pour un si jeune homme. Il démontre aussi une maturité musicale avec la surprenante et magnifique Another Night At Lamppost Lounge.
 


 

CHARLOTTE DAY WILSON – CDW

charlotte-day-wilson-cdw-cover_jwvz2kAoût est vraiment un mois pour les petits nouveaux. Parmi ceux-ci, la voix sublime de Charlotte Day Wilson se démarque. La chanteuse de Toronto a d’abord fait une apparition sur le dernier album de Badbadnotgood et maintenant elle lance son propre mini-album plein de soul lancinant, de trames qui oscillent entre séduction et mélancolie. La Canadienne incarne la parfaite représentation de la «blue-eyed soul». L’enveloppante Work et la rythmée Where Do You Go valent le détour.
 


 

MAEL – MAEL EP

a4140501140_10Mael est une chanteuse montréalaise et vous le devinerez… une autre nouvelle venue. Encore une fois, c’est de la pas pire qualité. La jeune femme donne dans un R&B assez pop et mélodieux. Ses musiciens ont une petite tendance pour les sonorités éthérées et indie-rock. Le mélange entre les deux est bien réussi, donne un goût frais aux chansons de Mael. Hey You est accrocheuse à mort, alors que Shine Through Me est d’une belle sensualité.
 
 
 


 

PALLBEARER – FEAR AND FURY

488076Le groupe de doom américain Pallbearer se prépare à partir en tournée avec Baroness. Pour ce faire, la formation présente un maxi de trois chansons qui comporte une version rematricée de Fear And Fury, en plus de deux reprises. Il y a d’abord une Over And Over de Black Sabbath bien lourde et fuzzée. Puis, ils reprennent habilement Love You To Death de Type O Negative. C’est lourd, c’est méchant et c’est délicieux pour les oreilles.
 


 

BEARD SPRINGSTEEN – SOME KIND OF LOBSTER

a1403231924_10Le son de Beard Springsteen pourrait être classé dans la même catégorie que Solids bien que ce soit un peu plus rapide et nerveux. Le duo possède un bon sens de l’humour comme en témoignent leur nom de groupe et le titre de leur nouvel EP. Originaires de Fredericton, ils produisent de manière constante et rapide depuis deux ans. Si vous aimez le punk bien crasseux, mais qui compte sur des mélodies efficaces, vous allez adorer Beard Springsteen.
 
 
 


 

KLLO – WELL WORN

GI-271_1500x300_540_540KLLO est un duo australien formé par les cousins Simon Lam et Chloe Kaul. Leur électro-pop est non seulement très mélodieux, mais aussi enveloppant. Lam réussit avec très peu d’instruments à créer un sentiment de plénitude pour les oreilles. Les claviers sont bien calibrés et Kaul chante avec un léger filet dans la voix. Ça rappelle un peu Hundred Waters et Tei Shi. Les cinq chansons de Well Worn valent le détour bien que Walls To Build et Bolide font très belle figure.
 


 

SORDID SHIP – COCAÏNE OFFSHORE

a3179115888_2Sordid Ship est un groupe punk dans le plus pur sens du terme. Originaires de Lorient, ces Français aiment la musique qui rentre au poste avec juste assez de mélodie pour qu’on s’y retrouve facilement. C’est méchant et assez agressif sans non plus tomber dans le hardcore. Rarement, les pièces dépassent la barre des deux minutes et comme tout bon album de punk, on finit l’écoute en se demandant: mais voyons, que s’est-il passé? C’est dynamique et bien réussi.
 


 

INKHOUSE – HAUL ME DOWN EP

a2463088082_10La formation Inkhouse nous arrive du sud de Londres. On compte parmi ses rangs Laurence Kelly et Andrew James… et ils font pas mal tout par eux-mêmes. Le groupe propose une pop dite indie-rock assez mélodieuse et lumineuse dans ses sonorités. Parfois, le duo se fait magnifiquement mélancolique comme le démontre Just For The Night. C’est encore une fois un autre groupe intéressant qu’on a devant nous!
 
 
 


 

Exprimez-vous!

*