Death Proof - Do What You Want - Le Canal Auditif

Death Proof – Do What You Want

Death ProofDans le film paru en 2007 de Quentin Tarantino portant le même nom que le trio punk aux forts accents grunge de Montréal, un cascadeur macho et haineux en fin de carrière interprétée par Kurt Russell cause des accidents mortels en utilisant son char de mongol (pour paraphraser Lucien Francoeur) pour tuer des femmes. Tout baigne pour lui et ses crimes jusqu’à ce qu’il tombe sur une bande de filles qui, malgré le fait qu’elles soient très jolies et sexy, sont à des lieues des pitounes stéréotypées insignifiantes que l’on voit habituellement dans les films d’ados. Ces dames ne se laissent pas marcher sur les pieds et, «spoiler alert», finissent par foutre la volée de sa vie au pauvre Kurt. Ainsi se termine le film le plus féministe du bonhomme Tarantino.

Bon, c’est limite colon de parler de féminisme quand on parle d’un band constitué entièrement de filles, mais c’est quand même inévitable de faire le lien entre le trio formé de Steph, Kat et Masha et le contenu du film mentionné ci-haut, surtout que les paroles de la chanson Pig sont une attaque en règle contre le machisme et qu’en 2015, le rock est encore majoritairement masculin et a bien besoin d’un coup de bottes à talons dans les burnes.

Et c’est précisément là qu’intervient Death Proof the band avec son rock très nineties qui rappelle les beaux jours de L7, Babes In Toyland et Sleater-Kinney. On flirte un peu avec la ballade judéo-chrétienne sur Love mais la très belle voix de Steph sauve la mise. Ailleurs c’est une bonne claque bien rock avec des refrains souvent très accrocheurs, quoiqu’un brin répétitifs. On ne s’éloigne jamais trop de la formule classique du rock et on se déplace dans les chansons en devinant toujours où les filles nous emmènent. Qu’à cela ne tienne, on passe quand même un très bon moment en leur compagnie et certains passages de la galette nous portent à croire que le meilleur est encore à venir pour ces trois rockeuses bien motivées.

Parmi les moments forts de l’album, on compte Whore, Pig et la pièce de fermeture Punk Love (même si les paroles sont essentiellement les mêmes que celles de la pièce Love qui prétend que l’amour est un cadeau de dieu). Pour le reste, on se laisse convaincre au fil des écoutes. Comme je le disais plus tôt, les filles sont encore très jeunes et elles ont le temps en masse d’affiner leurs plumes et ajouter des dynamiques à leurs brûlots punks. On termine l’écoute en se disant qu’il y a place à amélioration, mais on devine quand même que ça doit torcher davantage en spectacle et on est très curieux pour ce qui est de la suite des choses. C’est, en tout cas, très encourageant de voir que le flambeau de ce type de rock transcende les générations!

Ma note: 7/10

Death Proof
Do What You Want
Indépendant
35 minutes

https://deathproofofficial.bandcamp.com

Exprimez-vous!

*