Daniel Bélanger - Paloma - Le Canal Auditif

Daniel Bélanger – Paloma

daniel-belanger-palomaDaniel Bélanger avait fait paraître le plus qu’ordinaire Chic de ville en mars 2013. Son aventure rockabilly était étonnamment superficielle et teintée d’un country bien ordinaire, sans parler des textes qui n’étaient pas à la hauteur de la poésie à laquelle il nous a habitués. On était très loin des délicieux moments de Rêver mieux ou encore de la pop complètement intoxicante de Quatre saisons dans le désordre. Bref, au Canal, on était bien déçus.

Cette fois-ci, Daniel Bélanger a annoncé avec un peu plus d’une semaine d’avance qu’il allait faire paraître un nouvel album. Il a fait ça en semi-surprise et ça a limité le battage médiatique autour de Paloma. Ce dernier est un retour à des sonorités près des jours de Rêver mieux et L’échec du matériel. C’est réconfortant et beaucoup plus doux pour les oreilles. Et malgré le terrain connu dans lequel il patauge, il trouve tout de même le moyen de surprendre avec des petites pépites d’originalité disséminées à travers Paloma.

Ère de glace, qui ouvre l’album, est une pièce typique de Daniel Bélanger avec un riff efficace, un refrain accrocheur et quelques sonorités intéressantes ici et là. Ça continue bien avec Il y a tant à faire et ses rythmes entraînants, ses guitares électriques douces, sa mélodie intoxicante et ses chœurs magnifiques lors des refrains. Il réussit de nouveau à nous envoyer des chansons douces bien imagées telles que la velouté Un deux trois j’aurai tout oublié qui semble nous replonger dans les décors du verglas de 1998.

Bélanger y est allé pour une approche «DIY» et il joue la majorité des instruments. Cela ne l’empêche pas de faire des expériences sonores dignes de L’échec du matériel sur Prédications. C’est plus au niveau des textes que le barde n’ose plus beaucoup. Ses structures sont assez simples et bien qu’elles soient bien construites et écrites, il ne se met pas en danger comme par le passé. Mais on est quand même devant des chansons plus poétiques que sur Chic de ville.

Paloma, c’est un retour réussi pour Daniel Bélanger et les fans retrouveront ce qui les a toujours séduits chez lui. De la chanson pop bien écrite, facile à l’écoute et rapidement intoxicante. Il démontre qu’il est loin d’avoir perdu la main créatrice et ça nous rassure au plus haut point.

Ma note: 7/10

Daniel Bélanger
Paloma
Audiogram
36 minutes

http://www.danielbelanger.com/paloma-nouvelalbum

Exprimez-vous!

*