Critique : Jlin - Black Origami - Le Canal Auditif

Critique : Jlin – Black Origami

Jlin est une productrice et DJ originaire de l’Indiana. Elle avait été remarquée en 2015 avec la sortie de son album Dark Energy qui avait été encensé par la critique. Elle revient en 2017 avec un deuxième album intitulé Black Origami et qui reprend le flambeau là où elle l’avait laissé avec le précédent opus.

Jlin crée des trames aux univers uniques qui utilisent la répétition et les sons percussifs avec une rapidité hors du commun. Ce sont aussi des compositions qui sont difficiles d’approche et qui demanderont encore des mois à décortiquer. Chaque écoute révèle un nouveau son qui était passé inaperçu ou une nuance qu’on avait échappée. Ce n’est pas une écoute à faire de manière distraite. Jerrilynn Patton nous demande toute notre attention de la première à la dernière note de Black Origami.

Les pièces s’emboîtent les unes dans les autres. La fin de Black Origami se fond dans le début d’Enigma qui voit un échantillon de voix prendre beaucoup de place entre des tambours syncopés. De même, la fin d’Enigma nous transporte jusqu’à la naissance de Kyanite qui reprend le côté percussif de la dernière et un certain travail d’échantillonnage vocal tout en le traitant franchement différente. Moins dynamique, il ponctue efficacement la trame.

Jlin est aussi capable de produire des compositions vaporeuses. Elle le fait habilement sur Holy Child qui inspire une cérémonie religieuse avec son atmosphère solennelle et les échantillons de voix aigüe qui flotte dans les airs. Même son de cloche du côté de la douce Calcination qui rappelle un peu ce que fait Millimetrik à Québec. Jlin est compositrice futée et démontre ce qu’aurait pu être l’EDM si les compositeurs s’étaient donné la peine. Elle réutilise les sons typiques à ce courant, mais de manière totalement différente.

Un album opaque, difficile et capricieux de la part de Jlin. Un album qui demande un effort, mais l’auditeur s’en trouve rapidement récompensé par la richesse des trames et lorsqu’on creuse plus loin de la surface, on se surprend à découvrir des mélodies que nous n’attendions pas.

Ma note: 8,5/10

Jlin
Black Origami
Planet Mu
45 minutes

http://planet.mu/artists/jlin/

Exprimez-vous!

*