Critique : La Carabine - Chasser ses démons - Le Canal Auditif

Critique : La Carabine – Chasser ses démons

«Hood rat, coquerelle, chasser ses démons
Un chasseur sachant chasser ses démons
Chasse sans son chien»
Chasser ses démons

C’est le refrain que La Carabine nous propose sur la pièce-titre de son premier album. Une allitération qui a de la gueule et surtout qui place le groupe dans une bande à part. Peu de rappeurs québécois prennent le temps de jouer avec les sonorités de la langue de Molière. La Carabine, eux s’amusent à nombreuses occasions avec les consonnes et les voyelles. Après un premier EP, À corps perdu, paru en janvier 2015, la formation propose son premier long jeu.

Sur Chasser ses démons, on retrouve de nombreuses pièces bien construites avec des trames intéressantes qui se différencie de ce qui prévaut dans la scène locale. Marc-André Filion et Dominick Polski approchent le rap avec une attitude plus près des skateboards que des quartiers peu recommandables. Ils éjectent un rap léger, mélodieux qui est facile d’approche qui n’est pas sans rappeler Gatineau et Cargo Culte.

Dans les bons coups de ce premier album, on retrouve Asphalte qui possède un bon refrain à l’instar de Billy The Kid, un des moments les plus réussis de Chasser ses démons. Sur cette dernière, le duo nous parle de son refus de grandir, un refus des obligations qui prennent tranquillement la place des plaisirs. Le tout sur une trame avec un bon kick et des cuivres lancinants. On ne peut que conclure que la formation a fait de belles avancées depuis la sortie de son EP, il y a deux ans.

Avec ces belles qualités viennent aussi quelques défauts. Les compositions ont tendance à avoir des structures assez simples : refrain — couplet — refrain — couplet — refrain ou pont — refrain. À la longue, ça devient un peu lassant. Heureusement, la qualité des textes est là, donc ça amène un certain ballant. L’utilisation qu’ils font de la langue française a aussi tendance à se complaire dans les sonorités plutôt que la substance. Cadenas en U est un bon exemple alors que c’est intéressant pour les oreilles, mais ça manque un peu de viande autour de l’os.

Je vous dis tout ça, mais dans son ensemble, La Carabine a réussi à merveille ce premier album. Ce duo de rappeur est franchement intéressant, surtout qu’ils naviguent dans des eaux très peu explorées sur la scène québécoise. On sent dès les premières chansons qu’ils ont déjà trouvé leur son. Ne reste que du peaufinage ici et là pour que la perle reluise un peu plus. Un album qui vaut le détour.

Ma note: 7/10

La Carabine
Chasser ses démons
Music Mansion Records
36 minutes

http://www.lacarabine.ca/

Exprimez-vous!

*