Colin Stetson - New History Warfare Vol. 3 : To See More Light - Le Canal Auditif

Colin Stetson – New History Warfare Vol. 3 : To See More Light

MI0003500889Avez-vous déjà entendu parler de Colin Stetson? Si vous êtes des admirateurs de Bon Iver, Arcade Fire, LCD Soundsystem ou même de Feist, vous l’avez entendu, mais vous ne saviez pas que c’était lui. Stetson est avant tout un virtuose de son instrument, un de ces musiciens qui réinvente la manière de jouer un instrument, à la façon d’Hendrix. Par contre, son instrument n’est pas aussi populaire que la guitare. Saxophoniste de renom, l’américain qui vit à Montréal a maîtrisé une technique qu’on appelle respiration circulaire, ce qui lui permet de jouer de son sax pendant plusieurs minutes avec ce qui semble être un seul souffle. Ce virtuose arrivait avec son nouvel album la semaine dernière : New History Warfare Vol.3:To See More Light.

Ce que Stetson crée n’est pas nécessairement facile pour l’oreille, surtout parce qu’il ne recherche pas nécessairement l’harmonie à tout prix. Par contre, ce troisième volume voit le montréalais d’adoption laisser un peu plus de place à la mélodie. Il le fait à la fois avec le saxophone, mais aussi en laissant plus de place aux voix, la sienne, mais aussi celle de son ami Justin Vernon qui vient poser la sienne sur quatre morceaux. D’ailleurs, la galette s’ouvre sur la très Bon Iver And In Truth dans laquelle les chœurs font franchement penser aux ritournelles présentées sur le dernier opus de Vernon. Ceci étant dit, n’allez pas croire que Stetson livre ici un disque qui plaît à toutes les oreilles. Si vous n’avez pas un amour profond pour l’expérimentation musicale, vous risquez de trouver que la galette est dure à avaler.

Ceci étant dit, il faut reconnaître qu’il est impressionnant d’écouter Stetson s’époumoner sur la pièce-titre de l’album qui constitue le cœur de cette offrande. D’une durée d’un peu plus de quinze minutes, Stetson devient un magicien du saxophone étant capable de moduler les rythmes et les sonorités avec un savoir-faire hors du commun. Dans la catégorie «plus accessible», Who The Waves Are Roaring For, enveloppe l’auditeur dans un monde surréel où les sonorités de saxophone et de voix se mélangent superbement tout en évoquant des images surnaturelles et féeriques.

Enfin, loin d’être un album destiné à toutes les oreilles New History Warfare Vol.3:To See More Light demeure une démonstration musicale hors du commun. Plus intelligible que les deux volumes précédents, cette création possède les qualités des grandes œuvres, en ce sens qu’elle évoque des images, des histoires et des sensations. Par contre, puisque l’ensemble est centré exclusivement autour du saxophone, les limites finissent par apparaître au fil des écoutes. La participation de Vernon colle bien à l’œuvre du montréalais d’adoption et vient rehausser le tout, mais ce n’est pas tous les tympans qui sauront apprécier.

Ma note : 7.5/10

Colin Stetson
New History Warfare Vol.3 : To See More Light
Constellation Records
52 minutes

colinstetson.com/

Exprimez-vous!

*