Barrasso - Des X, des croix, des pointillés - Le Canal Auditif

Barrasso – Des X, des croix, des pointillés

BarrassoDétrompez-vous, il ne s’agit pas d’un long hommage à l’ex-gardien des Pingouins de Pittsburgh, quoique deux des membres se soient rencontrés dans le vestiaire d’une équipe de ligue de garage. Étienne Beaupré (guitare), Thierry Bourgault D’Amico (guitare) et Francis Paquette ont trouvé un lieu commun dans leur amour du groupe hardcore Hot Snakes. Après avoir repêché Jonathan Beauregard (voix et guitare), un ancien de Dirty Tricks et Suck la Marde ainsi que Louis-Simon Bastien (basse) anciennement de Jaymie et Armand Frontal, le groupe s’est mis en marche.

Près de quatre ans plus tard, la formation «fais-le toi-même» débarque avec un premier album qui n’est pas piqué des vers. Leur mélange de punk, de hardcore et de rock est extrêmement accrocheur et entraînant avec ses grosses guitares. L’utilisation hétérodoxe de trois guitares électriques est franchement bien foutue. Plutôt que de se répéter ou tout simplement doubler le son, le trio nous envoie des mélanges de sons finement tissés. 7021 en est un bon exemple.

On sent la maturité et l’expérience derrière le son de Barrasso. N’étant pas à leurs premiers pas musicaux, les membres de la formation rassemblent tout leur savoir-faire sur cette galette. Le résultat est un brûlot qui fera plaisir à ceux qui aiment le rock lourd qui déménage autant que le Clan Panneton. Coup de dé, qui ouvre la marche, affirme le ton dès les premières notes. On est quelque part entre Groovy Aardvark, Hot Snakes et Oktoplut.

Jonathan Beauregard est particulièrement efficace avec ses mélodies vocales accrocheuses malgré leurs tonalités rock. Nokolaye l’affirme sans détour avec son air mélodieux et poignant. MMCPVDC est un autre bon exemple de cette capacité à venir faire vibrer la fibre interne avec sa voix habitée et bien calibrée. Manoir Cujo laisse voir un profil moins abrasif du groupe, mais avec une trame tout ce qu’il y a de délicieux pour les oreilles.

Sans détour, on le dit haut et fort, Barrasso sont forts. Leur rock est bien construit, bien dosé, intelligemment arrangé, accompagné de textes variés et bien écrits ainsi que franchement accrocheur. C’est sans contredit, le meilleur album de rock québécois paru à date en 2015. Voilà un groupe qu’on va suivre attentivement. Si t’aimes le rock lourd écoute ça, tu ne seras pas déçu.

Ma note: 8/10

Barrasso
Des x, des croix, des pointillés
Music Mansion Records
30 minutes

http://musicmansionrecords.com/artiste.php?id=108

Exprimez-vous!

*