Critiques

Yamantaka // Sonic Titan

UZU

  • Paper Bag Records
  • 2013
  • 43 minutes
8,5
Le meilleur de lca

f3232f42Yamantaka est le «terminateur de la mort». Sonic est la vitesse du son dans l’air et Titan est une chose de taille gigantesque et de grande force. Voilà en résumé ce que le nom de ce groupe signifie, et surtout, ce qu’il déploie musicalement parlant. Yamantaka // Sonic Titan, c’est la rencontre de la chanteuse et idéatrice Ruby Kato Attwood et de Alaska B, batteuse et multi-instrumentiste. Elles se sont rencontrées dans le cadre de leurs études en art à l’Université Concordia, à Montréal. C’est sans surprise que la démarche artistique de YT // ST n’est aucunement commune à ce qui se fait présentement chez les groupes de musique. Inspiré par le Kabuki, la mythologie des Premières Nations et le théâtre classique du Nô, YT // ST se plaît à dire qu’il crée du Noh-Wave; jeu de mot autour de new-wave et le théâtre du Nô.

YT // ST, bête à deux têtes, d’origine asiatique et européenne, devient donc un collectif se sitedemo.cauisant sous deux formes: celle d’un groupe musical et celle d’une expression théâtrale pouvant prendre forme en différents types d’endroits. YT // ST est joint par une équipe complète soit John Ancheta (guitare et basse), Ange Loft (voix et percussions), Brendan Swanson (voix et claviers), Walter Scott (voix et batterie), Alana Ruth (éclairagiste) et Aylwin Lo (vidéaste).

Depuis leur formation en 2007, Yamantaka // Sonic Titan a réalisé un premier album, le respectable YT//ST qui a reçu plusieurs éloges quant à sa démarche artistique et à sa qualité musicale. Uzu, leur deuxième album, ne laissera personne insensible. La musique se veut un amalgame de progressif, de rock lourd, de musique classique; l’ensemble caractérisé par un lyrisme éloquent et une atmosphère planante. Uzu nous surprend premièrement par la qualité des compositions offertes ainsi que par la réalisation. Conçu en deux volets, l’album s’ouvre sur la déstabilisante Atalanta; piano dramatique et voix dans les aigus nous préparent à la déflagration sonore que nous nous apprêtons à recevoir. Suit Whalesong, véritable hymne à la conquête qui nous transporte littéralement. La table est ainsi mise pour une galette sonore qui fera tourbillonner l’auditeur entre l‘ombre et la lumière. Notons au passage l’utilisation de l’orgue Hammond B3 qui vient accentuer la puissance de leur spectre sonore. Le deuxième volet débute sur les superbes Seasickness Part 1 And 2. L’ensorcelée Hall Of Mirrors, la très esthétique Windflower et la tribale One sont quelques autres pièces majeures de ce Uzu. Telle une fable, l’album se termine une superbe finale titrée Saturn’s Return.

Si le premier album YT // ST avait réussi à se frayer un chemin sur la courte liste du prix Polaris 2012, Uzu pourrait fort bien s’avérer l’heureux récipiendaire en 2014. De plus, nous devrions retrouver l’album dans la liste des meilleurs disques de l’année 2013. On a affaire ici à un groupe inspiré, canadien de surcroît, qui rivalisera avec les autres grands de ce monde. Probablement un des groupes les plus intéressants à suivre sur la planète rock en ce moment!

Ma note : 8.5/10

Yamantaka/Sonic Titan
UZU
Paperbag Records
43 minutes

paperbagrecords.com/artists/yamantaka-sonic-titan

2 commentaires

  1. Patrick Bonin, le 2013-11-01 à 11:47

    À moins que je ne me trompe, je crois qu’il y a une faute d’ortographe dans le nom du groupe 😉 Bonne journée.

    • Stéphane Deslauriers, le 2013-11-01 à 13:42

      Merci! J’effectue la correction de ce pas! 🙂

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.