Critiques

Vince Staples

FM!

  • Def Jam Recordings
  • 2018
  • 22 minutes
7

Un an et demi après la sortie de l’excellent Big Fish Theory, Vince Staples rapplique avec FM!, paru en surprise le 2 novembre dernier. Cette fois-ci, Staples nous présente un album qui s’écoute comme une prise de contrôle d’une station de radio FM. C’est même l’animateur de radio Big Boy, un animateur très connu de Los Angeles qui est derrière le micro.

Dédié à respecter le format, Vince Staples y présente même de nouveaux morceaux d’Earl Sweatshirt et de Tyga dans des segments de 23 secondes et 35 secondes respectivement. Rajoutez encore à ça les tags vocaux pour identifier la station de radio entre les chansons. Le rappeur américain a vraiment plongé dans le concept à fond.

Il nous y présente de nouvelles pièces bien intéressantes. No Bleedin compte sur un refrain intoxicant et une participation de Kamaiyah. On y trouve un groove intéressant qui plonge un monde où il faut toujours regarder au-dessus de son épaule. D’ailleurs, ça se poursuit un peu sur Tweakin’ qui verse plutôt dans la mélancolie des morts que Staples ne peut même plus compter. De plus, c’est Kehlani qui livre le refrain et elle est parfaite.

We just lost somebody else this weekend, no no
Think that I am jumping off the deep end, yeah yeah
Nothing out of something I was leaving
Tryna find my piece of mind, it’s litting

— Tweakin’

Mais le sentiment général qui se dégage de FM! en est un de party et de plaisir. Run the Bands est d’une efficacité indéniable en plus d’envoyer une ou deux piques du côté de Drake. Staples ne dit pas « Started from the bottom of the slums » innocemment. C’est sûr qu’on commence de la base… encore faut-il définir ce qu’elle est au départ. Le trio de chansons qui ouvrent FM! sont particulièrement efficaces pour donner un air d’aller. Feels Like Summer, Outside! et Don’t Get Chipped sont pleines d’entrain et de plaisir.

Par contre, c’est un album court qui propose beaucoup d’esquisses de chansons, mais qui ne va jamais vraiment totalement à bout, ou si peu. D’un bout à l’autre, on parle 22 minutes de musique. Si on enlève les différents bouts qui enrobent les chansons, on a réellement droit à environ 16 ou 17 minutes de rap en bonne et due forme. C’est plus un EP qu’un album. De plus, on y retrouve pas le même niveau d’achèvement que sur l’excellent Big Fish Theory.

Il demeure que, dans ses bons moments, FM! est vraiment très bon. C’est l’ensemble qui est un peu mince. Mais bon, Vince Staples, même à son plus mince est supérieur à bien des rappeurs.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.