Critiques

Sleaford Mods

Key Markets

  • Harbinger Sound
  • 2015
  • 40 minutes
8
Le meilleur de lca

Sleaford ModsSleaford Mods est un duo originaire de Nottingham en Angleterre qui allie punk et hip-hop. Formé de Jason Williamson (voix) et Andrew Fearn (boîtes à rythmes, batterie, basse, guitare), le premier s’occupe des mots et l’autre s’occupe de la musique. Si Williamson qualifie son travail de «sprechgesang» (une mixture de déclamation et de moments chantés), il est sans contredit le porte-étendard incontesté du tandem, car la musique totalement minimaliste/dépouillée proposée par Fearn ne sert que d’efficace faire-valoir aux propos du parolier. L’homme s’exprime sans fard sur des sujets d’actualité tels que le chômage grandissant, l’hypocrisie du capitalisme néo-libéral, l’extrémisme religieux et j’en passe.

En écoutant ce Key Markets, paru l’été dernier, j’ai pensé immédiatement à l’ami Andy Falkous (Christian Fitness, Future Of The Left), mais également à John Lydon, The Fall et aussi à The Prodigy. Quand on fait référence à la musique punk, on s’attend toujours à une avalanche de guitares crasseuses… pas de ça chez Sleaford Mods. Batterie, boîte à rythmes, basse groovy se mélangent simplement, modelant des motifs rythmiques répétés inlassablement, laissant ainsi toute la place aux éloquents discours acrimonieux de Williamson.

Si Divide And Exit (2014) avait mis la puce à l’oreille de plusieurs journalistes musicaux, ce Key Markets vient confirmer la rumeur. Un méchant bon disque de «punk hop» prolétaire, accessible, satirique et anti-establishement comme il s’en fait de moins en moins. Avec cet accent «british» taillé au couteau et ce déferlement verbal jouissif, j’ai été secoué par cette création qui tombe à point dans cet univers marketé à l’os. Sleaford Mods a peaufiné son art pendant plusieurs années avant d’obtenir une certaine reconnaissance. Key Markets est le huitième album de la formation.

Ce qui est venu combler votre humble scribe, c’est que Sleaford Mods laisse en plan tous les artifices coutumiers (grosses guitares, hurlements, etc.) que l’on entend dans le punk tout en conservant un penchant rageur typiquement britannique qui réjouit. Le minuscule bémol? La sobriété sonore et le déluge oral de Willimason pourraient ennuyer (ou agresser, c’est selon) le mélomane hyperactif… et j’ai quelques réserves en ce qui a trait à certaines opinions du monsieur, mais ç’a au moins le mérite d’être clair. Williamson rappe comme un punk qui n’a strictement rien à foutre de la bienséance dans un monde de plus en plus frileux de franc-parler…

Les Live Tonight, Bronx In A Six, C**t Make It Up, Faces To Faces, Arabia, Tarantula Deadly Cargo (qui remémore Ex Lion Tamer de Wire), The Blob et autres, viendront raviver le punk revendicateur qui sommeillait en vous. Si vous faisiez partie de ceux pour qui le punk avait perdu quelque peu de sa verve communautaire et de son authentique colère, je vous conseille fortement Key Markets.

Ma note: 8/10

Sleaford Mods
Key Markets
Harbinger Sound
40 minutes

https://www.sleafordmods.com

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=E-gvxxhcS8s[/youtube]