Critiques

Sharon Van Etten

We’ve Been Going About This All Wrong

  • Jagjaguwar Records
  • 2022
  • 43 minutes
7

C’est avec la sortie de Are We There (2014) que l’autrice-compositrice-interprète Sharon Van Etten a pu passer d’un succès d’estime à une popularité plus accentuée. L’Américaine a toujours conservé une saine distance avec les futilités qui viennent avec la célébrité. Grâce à son côté terre à terre, elle a pu composer à son propre rythme les pièces meublant son cinquième album en carrière, l’excellent Remind Me Tomorrow; un disque paru cinq bonnes années après celui mentionné précédemment. Alors que d’autres en auraient profité pour battre le fer pendant qu’il était chaud, Van Etten a préféré la vie !

L’émouvante créatrice chansonnière est de retour avec un sixième long format : We’ve Been Going About This All Wrong. Depuis la sortie de Remind Me Tomorrow, Van Etten a joué dans quelques séries télévisées et collaboré musicalement avec des artistes estimés comme Courtney Barnett, Josh Homme (Queens of the Stone Age), Norah Jones et Angel Olsen. Même ses chansons ont été reprises par Fiona Apple, Lucinda Williams et IDLES sur une relecture de l’album Epic (2010) titrée pour l’occasion Epic Ten (2021).

Écrit et réalisé par Van Etten elle-même, dans son tout nouveau studio d’enregistrement construit sur mesure dans sa demeure californienne, We’ve Been Going About This All Wrong porte sur le repli sur soi, celui qui permet la réflexion profonde. L’artiste a cogité de longs moments sur ce qui représente pour elle les choses les plus précieuses dans son existence : la famille, les amis, la musique, etc. Toutes ces certitudes ont été remises en question lors de l’assaut du Capitole par des partisans de Donald Trump, par la pandémie de Covid-19 et par l’invasion russe de l’Ukraine. Sur ce nouvel opus, Van Etten pose une question existentielle : comment préserver nos valeurs de ces énergies dévastatrices, indépendantes de notre détermination, qui s’acharnent sur nous ? Cet état d’esprit est parfaitement exposé sur la touchante Anything :

Up the whole night

Undefined

Can’t stop thinking ‘bout peace and war

Up the whole night

Right before

The sun takes everything

It could’ve been anything

I didn’t feel anything

– Anything

Et la réponse à la question susmentionnée ? Pour Van Etten, c’est la distanciation émotionnelle permettant de garder la tête froide en toutes circonstances qui est la clé permettant d’ouvrir la porte à une certaine forme de liberté. We’ve Been Going About This All Wrong est un album méditatif qui traite des épreuves de l’existence; des malheurs qui peuvent être aussi terrifiants que transformateurs.

Musicalement, Van Etten poursuit dans le même sillon synthétique que Remind Me Tomorrow, mais elle ajoute à cette lutherie en toc une instrumentation plus traditionnelle. Des pièces comme Darkness Fades, Anything, Born et Come Back sont en équilibre entre ces deux pôles. Bien sûr, les mélodies frémissantes sont au rendez-vous et la performance vocale de Van Etten est irréprochable.

Or, ce nouveau long format est justement caractérisé par le détachement émotif évoqué antérieurement dans le texte. Si au quotidien, cette distance permet à l’humain d’être plus apaisé et en contrôle, en création, cette sérénité peut parfois paraître comme une sorte d’indifférence. We’ve Been Going About This All Wrong est magnifiquement réalisé, mais la lucidité émotionnelle dont Van Etten fait preuve tout au long de l’album nous empêche d’apprécier entièrement ses nouvelles chansons.

Cela dit, la dame est incapable de médiocrité. Home to Me, pièce qui porte sur la naissance de son fils, se démarque par un rythme évoquant les battements du cœur. Le fausset de la chanteuse dans Darkish ressemble à s’y méprendre à celui de Thom Yorke et la conclusive Far Away ne laissera personne indifférent; un hommage à sa mère décédée.

Encore une fois, Sharon Van Etten nous propose une production qui tient solidement la route, même si cette fois-ci, les tics compositionnels prévisibles et la neutralité affective affichée par l’Américaine ont quelque peu amoindri notre enthousiasme habituel pour elle.

Malgré cela, soyez sans crainte, on a toujours affaire à l’une des meilleures chansonnières de sa profession.