Critiques

Shame

Songs of Praise

  • Dead Oceans Records
  • 2018
  • 39 minutes
8
Le meilleur de lca

Au Canal Auditif, on est chanceux parce que certains lecteurs nous suivent depuis des années. C’est pour cette raison que j’ai accroché lorsque Christine B. nous a écrit en commentaire : « J’ai hâte d’entendre ce que vous pensez de l’album de Shame. », je me suis dit qu’il faudrait au moins que je l’écoute une fois. J’ai pesé sur « jouer ». Le vent sortant de mes hauts parleurs m’a soufflé et depuis, j’écoute Songs of Praise à répétition.

Qui est Shame? C’est un groupe de jeunes hommes de Londres qui semble avoir une magnifique rage en eux. Il ne s’agit pas d’une rage négative et destructrice, non! Il s’agit d’une rage puissante et sourde qui donne envie de refaire le monde et se lancer dans un mosh pit en même temps. Songs of Praise est un brûlot qui rentre au poste avec aplomb et une assurance surprenante. On y entend un peu d’Iceage, un peu de Big Ups et aussi une personnalité qui leur est propre.

On retrouve sur Songs of Praise les quatre chansons parues précédemment et c’est avec plaisir, car elles sont toutes très bonnes. Concrete et son riff nerveux, sa basse hyperactive et ses influences new wave en font une chanson franchement délicieusement post-punk. Le dynamisme est contagieux et ça donne une bonne dose d’énergie. The Lick est une chanson avec de l’attitude à revendre avec sa guitare blues distorsionnée et langoureuse. Tasteless fait aussi belle figure avec sa mélodie intoxicante et sa grosse basse pesante.

Shame est franchement doué pour les mélodies punks comme le démontrent éloquemment One Rizla et ses paroles pleines de confiances :

Well I’m not much to look at
And I ain’t much to hear
But if you think I love you
You’ve got the wrong idea

— One Rizla

Un refrain qui peut aussi bien être adressé à un flirt qu’à un public qui les écoute. La lourde Dust on Trial qui ouvre Songs of Praise est une autre chanson qui frappe dans le mile. C’est aussi bruyant que poignant alors que Charlie Steen qui y va de ses meilleurs atours et une tonne d’attitude. D’ailleurs, ce dernier est un excellent chanteur punk qui interprète avec justesse et nuance les textes du groupe.

Shame est une magnifique découverte en ce début d’année 2018 et leur premier album est rempli de promesses. C’est un bon mélange entre un punk dynamique, mélodieux, lourd et dangereux. Un must pour les amateurs du genre. Merci Christine!

 

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.