Critiques

Sébastien Tellier

My God Is Blue

  • Record Makers
  • 2013
  • 47 minutes
7,5

Sebastien-Tellier-My-God-is-Blue_portrait_w858À la fin du mois de janvier, My God Is Blue de Sébastien Tellier atterrissait de ce côté-ci de l’Atlantique. L’auteur-compositeur-interprète français, très proche du duo Daft Punk, arrivait avec un album coulé dans cette sensualité qui le caractérise depuis Sexuality, son denier opus. Alors que dans le passé, il s’est inquiété de la politique, en 2008 (réélection de Sarkozy), il a déclaré : «seul le cul m’intéresse». Depuis, celui qui sait manier la guitare comme très peu, compose des pièces qui laissent beaucoup de place à l’électro, à la pédale wah-wah et aux rythmes cochons.

Et sur My God Is Blue, Tellier poursuit sur sa lancée, accouchant d’un album qui porte très bien son nom. Il faut dire aussi qu’il est un compositeur hors pair, capable de tisser des tubes plus grand que nature. Il fait une grande place aux cordes sur cette galette, ce qui a pour effet de magnifier les arrangements déjà composés pour des amphithéâtres. Polyglotte, Tellier se concentre cette fois-ci sur le français et l’anglais principalement, bien que les mots sont loin d’être sa principale préoccupation. Considérez l’album comme une œuvre musicale d’abord et avant tout.

Le disque s’ouvre sur Pépito Bleu qui avec ses cordes, ses chœurs et ses claviers donne le ton à la galette. Ainsi, Tellier s’affirme dans toute sa splendeur. Les pièces Sedulous et Cochon Ville dans lesquelles la guitare wah-wah prédomine, se rapprochent sensiblement de la musique disco; particulièrement la deuxième. D’un autre côté, Tellier laisse voir la subtilité dont il est capable sur Magical Hurricane. Avec simplement une guitare acoustique, quelques petites sonorités ici et là, et sa voix éthérée, Tellier présente une pièce ensorcelante. Et Mayday, sonne comme une mauvaise chanson d’électro-pop et pourtant, grâce au talent du compositeur français, l’envie de lancer ses haut-parleurs aux poubelles ne vient jamais faire son tour!

Bref, voilà un bon album intelligent qui, malgré quelques longueurs, de même que le côté pompeux de la musique de Tellier, est plus qu’intéressant! Avec ses rythmes ancrés dans une sensualité certaine et l’intelligence des arrangements, le compositeur français nous fait voyager à travers My God Is Blue en nous rappelant que l’amour prévaut.

PS : La vidéo est 18 ans et plus. Gâtez-vous!

Ma note : 7.5/10

Sébastien Tellier
My God Is Blue
Record Makers
47 minutes

www.alliancebleue.com/home

[vimeo]http://vimeo.com/40291506[/vimeo]