Critiques

Sebadoh

Act Surprised

  • Dangerbirds Records
  • 2019
  • 45 minutes
7,5

Lou Barlow (Folk Implosion, Dinosaur Jr.) et Jason Loewenstein forment l’épine dorsale de l’importante formation indie-rock lo-fi Sebadoh; groupe qui a connu un succès d’estime au cours des années 90 grâce à l’album Bakesale paru en 1994. En 2013, après 14 ans d’absence, Barlow et Loewenstein se sont adjoint les services du batteur Bob D’Amico afin de ressusciter Sebadoh. Cette réunion inespérée a mené à l’album Defend Yourself; un bon disque de la part du trio, mais qui n’a pas enthousiasmé l’auteur de ces lignes.

Six ans après ce retour au jeu, Sebadoh nous proposait récemment Act Surprised. Réalisé par ce magicien des pédales à effets qu’est Justin Pizzoferrato (Speedy Ortiz, Chelsea Light Moving, Dinosaur Jr, etc.), la formation présente son album le plus cohérent en carrière et ce n’est pas étranger au fait que le trio ait décidé de concevoir ce disque en équipe. Habituellement, Barlow et Loewenstein se présentaient en studio avec leurs chansons toutes prêtes. Cette fois-ci, avec l’aide de Pizzoferrato, les membres de la formation ont peaufiné et achevé les chansons tous ensemble.

La hargne chansonnière de Loewenstein est de retour, ce qui dynamise l’approche du groupe et nous permet d’apprécier encore plus l’indéniable talent mélodique de Barlow. Un heureux mélange de sensibilité pop alliée à une énergie juvénile résolument punk. Musicalement, Sebadoh n’a jamais semblé aussi bien soudé et confiant, la réalisation lourde de Pizzoferrato accentuant la force de frappe du groupe.

Bien qu’il n’y ait pas de pièces fortes à la Not Too Amused – grande chanson de l’album Bakesale – jamais la fusion de ces deux compositeurs n’a paru aussi fluide et efficace. Puisque l’on voit poindre à l’horizon une sorte de résurrection du rock des années 90, l’arrivée de ce Act Surprised tombe pile et vient rappeler l’importance qu’a eue Sebadoh dans l’histoire du rock indépendant états-unien.

Barlow se surpasse dans la superbe Sunshine qui, aux dires du parolier lui-même, est une pièce qui fait référence à la vie intérieure, celle qui permet « d’abandonner l’idée de trouver des réponses dans la nature ou dans les rituels sociaux ». On souscrit de plus en plus à cette idée. Loewenstein dépasse les attentes dans la nerveuse Stunned et D’Amico nous balance une excellente chanson avec Leap Year.

Avec Act Surprised, Sebadoh confirme à nouveau sa pertinence et, d’une certaine manière, son éternelle jeunesse. Tout au long de l’écoute, on ressent le plaisir que ces vétérans ont eu à concevoir ce disque. C’est solide, juste assez fielleux et c’est mélodiquement irréprochable. C’est tout ce qu’on demande à un excellent groupe de rock.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.