Critiques

Sault

Untitled (Rise)

  • Forever Living Originals
  • 2020
  • 50 minutes
8,5
Le meilleur de lca

Trois mois après Black Is, le premier Untitled de Sault en 2020, arrivait Rise. Si sur le premier on est dans les blessures meurtries, ici, comme le titre l’indique, nous sommes dans la prise de pouvoir et dans le soulèvement. Ceci s’exprime autant dans les paroles que dans la musique qui possède une bonne base de funk. Encore une fois, Sault mené par le trio de Dean Josiah Cover, Cleo Sol et Kid Sister nous livre une œuvre fort pertinente. Si Black Is est bon, Rise est magnifique. Tout simplement.

Ça part en lion avec la funky Strong. Elle alterne entre chansons qui donne envie de se dégourdir les hanches et un moment musical de percussion qui rappelle les fanfares de ruelle. Tout ceci se matérialise naturellement et nous conquiert tout entier rapidement. I Just Want to Dance reprend cette instrumentation de ruelle aussi parce que Sault a de la suite dans les idées. Et c’est ce qui frappe le plus sur Rise. La réutilisation des moments passés dans une autre chanson avec ingéniosité et bon goût. Le moment de climax de funk se trouve l’intoxicante Free. Entre la batterie agressive et la voix veloutée, il y a un contraste magnifique. Et la mélodie est de la bombe. Rien de moins!

La soul a encore une place importante dans la démarche, comme le démontre la mélodieuse Son Shine, Uncomfortable et la suave Little Boy. Malgré tout cela, ça ne veut pas dire que la parole engagée de Black Is est évacuée. You Know It Ain’t est un peu lassante avec son long : « Bitch, please ». Dans celle-ci, Kid Sister reprend un peu les phrases utilisées par des non-Noirs envers des Noirs. Le tout est fait avec nuance et humour, mais un humour qui fait grincer des dents. C’est un bon 3 minutes trente-neuf pour frapper dans le bon vieux : « Je ne suis pas raciste, j’ai un ami noir ».

Bref, c’est 2 en 2 pour Sault en 2020. Rise est la meilleure des deux compositions, ayant une identité musicale plus ramassée et une énergie plus contagieuse, mais ce sont deux albums à ajouter à votre liste d’écoute pendant les fêtes. Le message social et politique de Sault ne tombe pas pour autant dans l’oubli. Les paroles portent plutôt un message d’espoir qui vise à inspirer les esprits à se soulever.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.