Critiques

Random Recipe

Distractions

  • Indépendant
  • 2018
  • 31 minutes
7,5

L’éclatant groupe Random Recipe souligne ses dix ans d’existence avec son troisième album Distractions. Autoproduit, sociofinancé et coréalisé par Philippe Brault et Marie-Hélène L. Delorme (FOXTROTT), on est d’abord frappé par les influences tropicales. Cette touche découle fort probablement de leur tournée dans le sud du continent américain. Le groupe a également perdu un membre fondateur, Vincent Legault, ce qui les a incités à se remettre en question en tant que formation et à se mettre en danger musicalement.

Une nouvelle approche qui met en valeur le talent des femmes puisqu’il regorge de collaboratrices inspirantes, musiciennes accomplies tant à la réalisation, qu’à l’enregistrement et aux arrangements. Marie- Hélène L. Delorme (FOXTROTT), Marie-Pierre Arthur, Rhonda Smith (Prince), Ladybug Mecca (Digable Planets), Lisa Iwanicky (Blood and Glass), Heartstreets, Tali Taliwah (Nomadic Massive), Giselle Numba One, Sunny Moonshine (Sunny & Gabe) et Emily Lazar complètent merveilleusement leur trajectoire musicale.

Ce Distractions possède de belles touches exotiques et aborde différents styles comme la pop, le rap, le funk et l’électro. Strawberry Daiquiri, avec ses belles influences hawaïennes et le magnifique solo de basse funky de Marie-Pierre Arthur, nous fait espérer l’été. Fight The Feeling, avec son refrain en chœur, ses rythmes, style Bata, et la touche groovy de la bassiste Rhonda Smith nous donne envie de danser. La touchante, Hey Boy, où l’on sent Fab sincère dans ses propos comme si elle nous racontait une histoire, possède une belle finale avec Sonny Moonshine.

Le trio a su s’entourer de muses talentueuses, ce qui enrichit grandement son parcours et apporte une couleur différente à chacune des pièces. La force du groupe est toujours cette capacité d’alterner entre douceur apaisante et slams percutants. Les leaders ont encore cette complicité magique : la slameuse Fab donne de l’aplomb et du mordant tandis que Frannie est touchante avec sa voix poignante.

Distractions est un album éclectique qui met en avant-plan les femmes et traite plus directement de sujets personnels tels que la santé mentale, la politique, l’identité, le féminisme. Ce retour affirme que la formation a encore des choses à dire après dix ans et mieux encore, qu’elle se bonifie en s’entourant pour mieux se redéfinir. Un album très entraînant et rafraîchissant, il se retrouvera assurément dans les tops de l’été.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.