Critiques

Public Image Limited

What The World Needs Now…

  • PiL Official
  • 2015
  • 56 minutes
6,5

Public Image LimitedQui aurait pensé qu’en 2012 Public Image Limited renaîtrait de ses cendres avec un premier album (en dix-sept ans d’absence) titré This Is PiL? Les vétérans mélomanes ont tous été étonnés par l’adéquation de ce retour. L’importante formation post-punk revenait à la charge la semaine dernière avec What The World Needs Now; disque réalisé d’un bout à l’autre par John Lydon (voix), Lu Edmonds (guitare, claviers), Scott Firth (basse, claviers, percussions) et Bruce Smith (batterie, programmation).

Si l’effort précédent reluquait quelques accents dub et flirtait constamment entre le new-wave et l’électro, celui-ci est un tantinet plus rock, ce qui est loin de nous déplaire bien entendu. On entend déjà les quelques rabat-joies nous dire que ce que propose actuellement Public Image Limited n’atteint pas les hauts standards des classiques Metal Box, The Flowers Of Romance et Album et qu’on nage en pleine gériatrie musicale avec la renaissance de la bande à l’ex-Johnny Rotten. On est parfaitement en accord avec la première affirmation, mais ceux qui croient que le quatuor n’est pas à la hauteur font cruellement fausse route.

En premier lieu, on salue l’originalité qui a toujours caractérisé Public Image Limited et ça s’entend encore sur What The World Needs Now. On a pleinement apprécié l’incursion dans le dub qui distingue Big Blue Sky, et ce, même si Lydon adopte une posture vocale un peu ringarde. L’électro-rock Shoom, sur laquelle l’ex-Sex Pistols scande un «what the world needs now is another fuck off» bien senti, fait la démonstration de la pertinence musicale du groupe. Si on ajoute l’incassable trio introductif Double Trouble, Know Now et Bettie Page qui brasse correctement la cage, on se retrouve franchement devant un bon disque de doyens.

Bien sûr, il y a quelques moments de malaise qui n’auraient pas dû se révéler sur cette conception sonore. On pense à l’exécrable The One qui sonne comme du sous-U2 version 2015… ça en dit assez long sur «l’excellence» de cette chanson. Une véritable perte de temps. Whole Life Time est également à ranger dans le tiroir des ritournelles oubliables. En ce qui concerne Lydon, sa performance vocale ne manque pas de singularité, même si on est loin d’être convaincu de certaines de ses inflexions vocales. Côté texte, notre vieux rouquin atteint la cible à quelques occasions. Sur la vicieuse Corporate, Lydon y va de cette perle: «because humans seem to hate humanity». Pas le choix d’être sur la même longueur d’onde que lui sur celle-là…

Au final, on serait très malhonnête de descendre en flammes ce satisfaisant disque de vieux briscards. Il se fait bien pire dans le rock gérontologique et on y décèle un certain effort de régénération, même si ce n’est pas toujours réussi. Les vieux aficionados de la formation sauront apprécier ce What The World Needs Now, mais on conseille fortement à la jeunesse de prêter l’oreille aux trois indispensables créations mentionnées précédemment dans le texte, ne serait-ce que pour parfaire leur éducation musicale…

Ma note: 6,5/10

Public Image Limited
What The World Needs Now
PiL Official
56 minutes

http://www.pilofficial.com/info.html

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=99BQNRU8BMI[/youtube]