Critiques

Pif Paf Hangover

Curry Love

  • The Good People Records
  • 2014
  • 46 minutes
7

a1018354669_10Selon les dires des membres du groupe, Pif Paf Hangover a été formé pour donner des spectacles sans lendemains; des soirées folles durant lesquelles l’alcool coule à flots, les esprits s’échauffent, où la vie montre ce qu’elle a de mieux et de pire à la fois. Pif Paf Hangover, c’est aussi quatre amis qui ont déménagé à Montréal avec l’idée de faire de la musique: Max O Finn (voix, guitare), Gab Hardy (basse), François Lelièvre (batterie) et Emmanuel (claviers). Le quatuor avait fait paraître un premier EP, il y a trois ans, qui annonçait bien ce qui s’en venait avec leur premier album: du groove, du funk et beaucoup d’influence indie pop anglaise.

Pif Paf Hangover est signé chez Good People Records (Artist Of The Year) arrive avec un Curry Love qui goûte l’épice british plutôt qu’indienne. On peut facilement faire un lien avec Breton pour le groove (bien que PPH demeure plus conservateur) et avec Foals pour certaines sonorités. La batterie y est sans doute pour beaucoup dans les ressemblances puisque Lelièvre possède un petit penchant dance-punk qui n’est pas déplaisant du tout. La pièce So Long se rapproche énormément de ce que les deux groupes anglais ont fait paraître dernièrement. Du jeu de guitare en passant par les claviers, jusqu’aux chœurs vocaux, difficile de ne pas faire de lien probant avec les deux formations anglaises.

Parmi les bons coups de la galette, Bombay et Ginger mettent en évidence le jeu de basse groovy de Gab Hardy qui, ma foi, se débrouille pas mal du tout. Les cuivres qui viennent s’ajouter à One Trick Pony complètent à merveille le quatuor. De plus, ce Curry Love s’appuie sur une réalisation plus riche que sur le maxi. Ceci permet d’apprécier à leur juste valeur les compositions de PPH.

Si tout ce groove est plaisant et détonne étonnamment par rapport à ce qui se fait au Québec, la bande reste conservatrice sur la construction des pièces qui ne s’éloigne que très peu de la pop. Les morceaux présentés sont facilement digestibles, mais ce manque de profondeur laisse un peu sur sa faim après quelques écoutes.

Ceci dit, Pif Paf Hangover lance un Curry Love qui est énergique, funky et somme toute plutôt satisfaisant. Ceux qui ont une dent sucrée pour l’indie pop d’outre-mer auront sans doute un petit «kick» sur ces locaux.

Ma note : 7/10

Pif Paf Hangover
Curry Love
The Good People Records
46 minutes

pifpafhangover.bandcamp.com/

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=MMM1e_NAo7I&list=UUuN5qECivsJ_NP0iz1qys9A[/youtube]