Critiques

of Montreal

Lousy With Sylvianbriar

  • Polyvinyl Records
  • 2013
  • 46 minutes
7

LousycoverLa formation of Montreal, originaire d’Atlanta, Georgie, menée par le multi-instrumentiste Kevin Barnes revient aujourd’hui avec son douzième album studio Lousy With Sylvianbriar. Formé en 1996, Barnes a baptisé son projet of Montreal suite à un retentissant échec romantique avec une jeune femme originaire de… Montréal! of Montreal est réputé pour son éclectisme puisque le groupe a épousé d’innombrables styles musicaux au cours de sa carrière pigeant allègrement dans la pop beatlesque, la musique électronique, le funk, le glam rock et l’afrobeat; avec parfois une désagréable tendance à tirer dans tous les sens et à manquer sérieusement de point de mire créatif.

Voilà que la bande à Barnes est de retour avec une sitedemo.cauction de pop psychédélique puisant ses ascendants autant chez les Beatles, T-Rex, Neil Young et autres consorts issus des sixties/seventies. Un album étonnamment cohérent, sobre et concis de la part d’un groupe qui refuse obstinément la démarche artistique rectiligne et conforme. Barnes désirait créer une conception sonore dans laquelle les textes seraient aussi importants que la musique, et pour ce faire, le musicien a délibérément opté pour une constance sonore qui sert très bien le procédé. Sur cet aspect, la réussite est totale!

Au menu, des ritournelles évoquant vocalement autant Lennon qu’Elliott Smith, des structures chansonnières juste assez inventives pour ne pas perdre l’auditeur dans des méandres musicaux hermétiques, une exécution irréprochable et une réalisation qui fait sonner of Montréal comme s’il jouait ses chansons en direct de votre salon; un enregistrement sublime qui met en relief la cohésion du groupe.

Certains pourraient reprocher à Barnes d’avoir préconisé une approche sonore sérieusement vintage, mais les chansons opérantes sont au rendez-vous et la constance stylistique rehausse grandement ce Lousy With Sylvianbriar. Oui, cet opus constitue une réjouissante surprise pour les oreilles de votre modeste critique.

Parmi cet assemblage de morceaux infrangibles, nous avons repéré la très Beck titrée Fugitive Air, le folk-rock à la T-Rex intitulée Obsidian Currents, la bleusy Belle Glade Missionaries, la pop funkisante (qui se transforme en rock fédérateur au refrain) Triumph Of Disintegration, la rock typiquement sixties Hegira Émigré ainsi que la stonnienne/Lou Reed nommée Imbecile Rages.

Bien franchement, les multiples écoutes de ce Lousy With Sylvianbriar se sont révélées être de forts sympathiques moments de musique. Parmi les innombrables parutions millésimées qui se sont pointé le bout du nez cette année, cette offrande fait office d’excellent compagnon de route aux côtés des Foxygen et Jacco Gardner de ce monde. Un efficace clin d’oeil pop-rock psychédélique aux pointures ayant marqué les décennies 60 et 70.

Ma note : 7/10

of Montreal
Lousy With Sylvianbriar
Polyvinyl
46 minutes

www.ofmontreal.net

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=77FVmfSO1CE[/youtube]