Critiques

Mika

No Place In Heaven

  • Republic Records
  • 2015
  • 58 minutes
5

MikaMika (son vrai nom est Michael Holbrook Penniman Junior) faisait paraître récemment le projet titré No Place In Heaven. On avait été séduit par les ritournelles sucrées de l’album Life In A Cartoon Motion, sortie en 2007, on en redemandait avec les chansons issues du disque We Are Golden, en 2009. Là, avec No Place In Heaven? Qu’arrive-t-il? Pas grand-chose, malheureusement…

Composé à la base de dix-sept chansons, No Place In Heaven relève de plusieurs influences pop et ça se sent. On voit tout le plaisir lié à la création des mélodies. Les rythmes sont toujours aussi entraînants. La voix de Mika possède un groove étonnant avec la pièce Talk About You, par exemple. L’atmosphère musicale est dynamisée et relève de la bonne humeur, comme d’habitude. Ceci étant dit, le disque en soi est lourd. Les refrains prennent des allures répétitives et provoquent même le malaise. Confession. Quand tu prends la même recette depuis un petit moment maintenant.. On s’en lasse rapidement. C’est ce qui est arrivé avec No Place In Heaven. On ressent une sensation de déjà vu. Quant aux paroles ? Eh! citron! Ça manque de symbolisme et de sens aussi… Boum Boum Boum en est un exemple. MikaMikaMika… qu’est-ce qui s’est passé?

On n’aurait pas dit non à une modification du style musical. Même si tout nous prouve que Mika est capable de créer une chanson avec une palette impressionnante de sons, le chanteur nous laisse perplexes avec No Place In Heaven. Est-ce que la démarche artistique du chanteur aurait pu être revisitée et modifiée? Oui, sans hésiter.

Tout compte fait, à ce stade-ci, pour un quatrième album, l’énergie est bien présente. Par contre, celle-ci va dans tous les sens. À vrai dire, l’auditeur cherche ses repères. Même que les mélodies sont extrêmement chargées. Les pièces All She Wants, Good Guys et Staring At The Sun confirment cette problématique. On a l’impression que Mika possédait le désir de vouloir rassembler une panoplie d’éléments musicaux afin que le disque soit un succès. Il aurait été judicieux de faire des choix quant à l’organisation des chansons du projet No Place In Heaven.

MikaMikaMika… Ce n’est que partie remise pour le prochain disque?

Ma note: 5/10

Mika
No Place in Heaven
Republic Records
58 minutes

http://mikasounds.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.