Critiques

Ludovic Alarie

We’re A Dream Nobody Wrote Down

  • Chouchou Records
  • 2019
  • 42 minutes
8
Le meilleur de lca

Ludovic Alarie est étonnamment sous-représenté au Québec. Il passe sous le radar même des publications alternatives. Pourtant, dans les dernières années, le jeune homme a présenté des albums très intéressants. L’appartement paru en 2017 et son opus homonyme en 2014 en font foi. En plus de ses créations solos, il fait partie du groupe The Loodies.

Voici qu’il nous arrive avec un nouvel album où sa maturité d’auteur-compositeur-interprète a pris une autre coche. We’re A Dream Nobody Wrote Down est rempli de sonorités chaudes et enveloppantes, de mélodies éthérées efficaces et d’une belle continuité dans les arrangements. D’ailleurs, la qualité de ce qu’on entend est peut-être due au groupe vedette qui l’entoure : Warren Spicer (Plants & Animals), Adèle Trottier-Rivard, Mishka Stein (Patrick Watson, Black Legary) et Simone Pace (Blonde Readhead). Oui, oui, vous avez bien lu, Simone Pace de Blonde Redhead!

La pièce-titre qui ouvre l’album donne le ton : un petit drum machine avec une basse simple, un son qui évoque vaguement l’orgue et la voix d’Alarie qui glisse sur le tout avec une aisance impressionnante. Parmi les pièces qui sont aussi plus lentes, point de vue du tempo, on retrouve la magnifique Les rivières veulent te prendre dans leurs bras. C’est doux et doté d’une mélodie intoxicante qui fait son travail.

Le sentiment éthéré comporte des dangers. On aurait pu tomber dans une trame un peu soporifique en raison de l’absence de variation. Ludovic Alarie a trouvé le moyen d’y ajouter un peu d’épices à travers des pièces comme Je te laisse fermer les yeux ou encore Et tu reviendras. On y retrouve des rythmes entraînants, mais sans quitter cette sensation de rêve éveillé que nous procure l’album.

Les fans de Blonde Redhead retrouveront des sonorités circa Misery is a Butterfly dans Where Have You Gone. C’est tout à fait bien intégré. Les nuances dans le jeu des musiciens doublés de la sensibilité de la voix de Ludovic Alarie frappent dans le mile.

C’est franchement réussi pour Ludovic Alarie sur We’re A Dream Nobody Wrote Down. Nous aurions dû en entendre beaucoup plus parler depuis sa sortie. C’est une des meilleures sorties de l’année en sol québécois.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.