Critiques

HEALTH

DEATH MAGIC

  • Loma Vista Recordings
  • 2015
  • 40 minutes
8,5
Le meilleur de lca

HealthC’est surtout grâce au remix de la pièce Crimewave par Crystal Castles qu’une quantité non négligeable de fans de HEALTH ont d’abord fait connaissance avec le groupe noise rock de Los Angeles qui écrit tous ses titres en majuscules comme Marie-Chantal Toupin sur Twitter. En fait, je dis ça, mais on n’est peut-être pas tant que ça finalement. Mais bon, ce qui est important à retenir de tout ça, c’est que la musique du quatuor non remixée (que j’ai pu découvrir par la suite) était pas mal moins accrocheuse que le remix du duo canadien et j’en suis tombé en bas de ma chaise à plusieurs reprises. GET COLOR, l’album de 2009, m’avait même plu davantage que le premier album éponyme (allez tout de suite voir le clip hallucinant de We Are Water).

En 2015, après avoir composé la trame sonore d’un jeu vidéo qui s’appelle Max Payne 3 (de quoi me donner envie de jouer à ces affaires-là, no joke), le groupe est enfin de retour avec un troisième album studio. Si vous êtes habitués à la musique du groupe mené par Jake Duzsik, DEATH MAGIC vous fera peut-être faire un saut. Les gars n’ont pas lésiné sur les moyens pour revenir en force. On y retrouve des collaborations avec The Haxan Cloak sur l’intro VICTIM et l’interlude nommé SALVIA (d’ailleurs allez donc écouter l’album qu’il a fait en collaboration avec le duo doom métal The Body qui s’intitule I Shall Die Here. C’est hallucinant ça aussi!) ainsi qu’un travail de sitedemo.cauction très soigné qui coûte inévitablement très cher, gracieuseté de collaborateurs de Kanye West et Mars Volta pour n’en «namedropper» qu’une paire. Merci à l’industrie du jeu vidéo!

Finalement, on en est où six ans après le deuxième album? Disons que le groupe est devenu un hybride entre le noise et la synth pop «dark» de Depeche Mode époque Violator. L’angoisse ne quitte jamais l’album, même dans ses moments les plus dansants. Il y a également un côté extrêmement pop qui ressort de ce disque très ambitieux. C’est certain que plusieurs fans de la première heure auront de la difficulté à digérer L.A. LOOKS ainsi que la plus accrocheuse du lot: FLESH WORLD (UK). Rassurez-vous toutefois; les paroles sont intelligentes et on y cause en grande partie de la mort alors que des rythmes violents à la sauce Godflesh/Ministry menacent de sortir de l’ombre pour te plomber la gueule à tout moment.

Résultat: DEATH MAGIC est un disque beaucoup moins con que ce dont il a l’air après une seule écoute distraite. L’écoute répétée est vivement conseillée pour en saisir l’essence. D’ailleurs, il s’y passe assez de choses pour découvrir de nouveaux sons à chaque fois. C’est un peu l’équivalent musical du film The Doom Generation de Greg Araki (un film qui, vous l’aurez deviné, est hallucinant!). Gageons qu’on entendrait probablement une chanson ou deux de l’album dans un éventuel remake. En attendant, voilà un sérieux candidat pour les sempiternelles listes de fin d’année. Écoute ça tout de suite!

Ma note: 8,5/10

HEALTH
DEATH MAGIC
Loma Vista
40 Minutes

http://www.youwillloveeachother.com

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.