Critiques

Halo Maud

Je suis une île

  • Heavenly Recordings / Michel Records
  • 2018
  • 44 minutes
8
Le meilleur de lca

C’était un album que j’attendais depuis belle lurette. Maud Nadal, celle qui se fait appeler Halo Maud sur scène, lance son premier album en carrière. Celle qui occupe aussi les postes de guitaristes dans Melody’s Echo Chamber et Moodoïd, livre un rock psychédélique éthérée qui se décline dans les deux langues. Cela n’est pas étranger à sa signature chez la prestigieuse maison de disque londonienne Heavenly Recordings.

Si Halo Maud est une île, prenez un kayak le plus rapidement possible comme dirait Céline. Son île en est une d’affirmation personnelle, de prise de pouvoir, de guitares distorsionnées, de rythmes contagieux, de mélodies intoxicantes et textes taillés sur mesure pour son esthétique sonore. C’est à la fois doux, mélancolique, mais avec un rayon de soleil qui perce à travers les nuages.

Tu écrivais sur moi

Des mots tenaces

Du bout des doigts

Prenait ta place

Dans tous les creux

J’ai trouvé tes traces

– Wherever

C’est sur ces paroles que Nadal ouvre Je suis une île. Une pièce qui ouvre la porte sur sa fragilité, mais tout en retenant un peu. Après tout, elle cherche l’être cher… que parfois. Le tout se fait sur une partition de batterie aussi hyperactive que jubilatoire et des synthétiseurs qui lèchent les tympans. La mélodie est un vers d’oreille réussi. Elle en remet avec Tu sais comme je suis sur laquelle le son de basse est tout à fait satisfaisant. Halo Maud n’a pas trop de misère à installer une atmosphère éthérée aidée par sa voix aigüe qui s’envole vers les nuages sans jamais toucher des registres stridents. C’est haut, mais velouté.

Chanceuse frappe avec plus d’entrain et une angoisse un peu plus menaçante, mais qui ne réussit jamais à prendre le dessus. On y retrouve des chansons précédemment parues sous diverses formes : Du pouvoir/power, Baptism et la magnifiquement psychédélique Des bras. Une chanson étonnamment légère dans le ton pour le propos lourd que Nadal y tient. Entre la constatation qu’une relation ne fonctionne pas et une sourde menace lorsqu’elle a été « rattrapée par le bras ». Un geste qui laisse peu de traces physiques, mais qui possède une bonne dose de violence.

Bref, c’est un premier album tout à fait réussi pour Halo Maud qui s’inscrit dans la lignée de ces artistes français qui décomplexe et fait sauter les codes de la musique francophone en France. Son dream rock psychédélique frappe dans le mile et nous transporte en douceur chaque fois qu’elle étire ses « ahhh ».

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.