Critiques

Full Circle

  • Matador Records
  • 2016
  • 49 minutes
7

HaelosIl serait facile de tomber dans le pastiche quand on cite des influences pionnières de la scène trip hop anglaise comme Portishead ou bien Massive Attack. Toutefois, HÆLOS nous présente un premier album, Full Circle, qui nous ramène habilement à cette période effervescente des ‘90s, sans laisser de côté leurs influences très actuelles. L’atmosphère mélancolique que le trio nous avait auparavant présentée avec le simple Dust et le maxi Earth Not Above y est d’autant plus exploitée.

Les membres du groupe, Lotti Benardout, Arthur Delaney et Dom Goldsmith, se partagent la tâche vocale tout au long de l’album. D’entrée de jeu, lorsqu’ils enchaînent l’introduction et la pièce Pray, on sent déjà la force et le contrôle qu’ils ont sur leur musique. Voix aérienne, synthétiseurs en soutien, section rythmique on ne peut plus trip hop, et quelques interventions de guitares qui baignent dans le reverb, nous plongent d’ores et déjà dans cette esthétique mélancolique qui évoque une course de taxi nocturne dans une Londres pluvieuse. Évidemment, le mélange des voix féminines/masculines donne un petit côté The XX, mais la richesse des harmonies ainsi que la fluidité rythmique des mélodies que HÆLOS propose les démarquent de leurs compatriotes.

Quelques moments forts sont à citer dont l’excellente pièce centrale Oracle, probablement l’apogée de l’album côté sitedemo.cauction, la plus ancrée dans l’esthétique du groupe aussi, et rappelant un peu le côté nostalgique de Burial. Dernière pièce du long jeu, Pale vient magnifiquement clore le tout avec une puissante ligne de synthétiseurs, des «breakbeats» imposants, et une Lotti Benardout qui prend des airs de diva pour nous livrer une mélodie à en donner des frissons.

Portant avec aisance leurs influences et se les appropriant d’une très belle façon, HÆLOS démontre un potentiel fort surprenant avec ce premier album. Leur son et leur esthétique désormais bien définis, ils ont amplement de temps pour grandir et nous surprendre encore.

Ma note: 7/10

Hælos
Full Circle
Matador
49 min.

http://haelos.com/

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=lCWyGO0x1Uo[/youtube]