Critiques

FouKi + Koriass

Génies en herbe

  • 7e Ciel
  • 2020
  • 49 minutes
8
Le meilleur de lca

Koriass et FouKi ont surpris plusieurs mélomanes avec un album collaboratif vendredi dernier. La paire avait déjà collaboré à quelques reprises, sur All Zay de FouKi et sur Lait de chèvre, chanson du dernier album de Koriass. Visiblement, la paire signée chez 7e Ciel avait des atomes crochus. Génies en herbe pousse le concept à un album complet.

La chimie naturelle entre les deux rappeurs a ici toute la place pour se déployer en grand. Génies en herbe est un album de brag-rap (braggadocio) où les deux MC rebondissent sur les paroles de l’autre. Tout en gardant leur personnalité, de se frotter à Koriass qui est doué pour les grosses lignes, FouKi livre ici certaines de ses meilleures frappes en carrière alors que Koriass apprend à parfois surfer sur la mélodie avec un peu plus de calme naturel.

Rapper queb analphabète j’te fais perdre tes lettres de noblesse
Bold letters pis des zéros sur les extras gros chèques
On fait des HD records sur les mecs en low res
J’pisse sur tes efforts comme un test de grossesse
QuietMike et Ruffy Duffy dans pièce
On suit la tendance qui est d’aller se get un cob gigantesque
Tes punchlines réchauffées j’vais les bloquer sans stress you know

Herbogénistes

Si Génies en herbe est réussi, c’est aussi en raison de l’alliance de Ruffsound et QuietMike qui livrent ici des trames inspirées et mélodieuses. La paire est au centre des compositions alors que certains autres compositeurs se greffent ici et là. Parmi les morceaux qui ressortent du lot, parlons de Bénis de Ruffsound et Jay Century qui proposent un parfait équilibre entre un sentiment chill et quelques mélodies qui intoxiquent les oreilles. Ajoutez à cela FouKi et Koriass qui sont au sommet de leur forme et font des évocations à Vendou et Tizzo.

Des groupies en région qui se font tatouer dans le cou
Des rappeurs has been qui essaient encore d’être dans le coup
Qui veulent me vendre leur tape devant les Galeries d’Anjou

J’ai 2-3 plugs pour le cancan illégal
Quand j’fume c’est toujours des conditions idéales
Props à Dr. Kush qui fournit le médical
J’mets la merch à Korey c’même pas la véritable

Tout c’qui faut

Parmi les autres bons coups de l’album, nommons la pièce-titre qui met la table pour la suite, Bruit avec ses petites sonorités à la TLC, l’entraînante I.T.P.P.N.A. ou encore Goélands. Cette dernière est particulière. Difficile de ne pas y chercher un lien avec la pièce du même titre de Marie-Gold qui a eu une rixe avec Steve Jolin, le patron de 7e Ciel. Pourtant sur cette pièce, le duo n’est pas du tout agressif. La paire se fait aussi plus sensible sur Monstres et permet à Koriass de lancer une de ses lignes les plus coup de poing de l’album :

Me semble que c’te déjà-vu là je l’ai déjà vu déjà
Dans un Boeing qui vole on annonce la mort des pilotes
I believe i can fly tattoué sur le corps d’Aaliyah
Comme si y’avait du crack dans ma puff de chicha

Monstres

Pour créer un liant à Génies en herbe, FouKi et Koriass ont ajouté quelques extraits du sketch de Rock & Belles Oreilles qui mettait en opposition les jeunes pincés du lycée des langues supérieures d’Entrailles-les-Oies aux bums de l’école de réhabilitation St-Jean-de-Bosco.

J’suis sorti des sentiers battus pis j’ai réussi
J’en ai jamais trop oh
J’ai rempli le CELI
Foukizay gogo pour des décennies
Mais des fois sans l’vouloir yo
T’as des ennemis
C’est comme avec Mike Ward pis le p’tit Jérémy (Ah come on!)

Bénis

L’ensemble fonctionne vraiment bien. Koriass et FouKi livrent ici un album tout à fait réussi où les bonnes lignes sont fortes, où les mélodies sont efficaces et où l’harmonie naturelle entre les deux hommes transpire à travers les pièces.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.