Critiques

Chance The Rapper

The Big Day

  • Indépendant
  • 2019
  • 77 minutes
7

On suit la carrière de Chancelor Bennett, aka Chance the Rapper, avec intérêt depuis la sortie de la bombe Acid Rap. Depuis, le jeune homme a pris un virage un peu plus chrétien, visiblement conscient de l’impact de ses mots sur les autres.

The Big Day poursuit exactement dans la même veine que Coloring Book, mais pousse un peu plus loin la note. L’album est en quelque sorte une oeuvre-hommage à son mariage à Kirsten Corley en mars dernier. Comme bien des relations à long terme, tout n’a pas été sans obstacle. Le tout est exprimé en partie à travers les 22 pièces qui composent ce très long album.

Un peu comme une homélie de prêtre, The Big Day dure un peu trop longtemps. Parce que Chance aime un peu trop nous chanter l’amour et la joie du créateur. C’est particulièrement ironique qu’il se soit fait voler la première place du Billboard par le rappeur chrétien NF. Comme quoi, aux États-Unis, Dieu est encore en vogue.

On retrouve sur l’album plusieurs bonnes productions comme Big Fish qui compte sur l’apport de Gucci Mane sur laquelle Chance tire de solides lignes. Le refrain est hyper efficace alors qu’il trace des liens entre son histoire d’amour et le film Big Fish. All Day Long qui lance le bal est une typique pièce énergique à laquelle l’Américain nous a habitués. En bonus, John Legend nous livre un refrain intoxicant.

Used to drop acid, Marley come soon
I only drop classics
Everyone ask when the heat gon’ drop
When that knee gon’ drop, when is he goin’ pop

All Day Long

L’ajout de Ben Gibbard de Death Cab For Cutie sur Do You Remember est juste et lorsqu’on comprend que Justin Vernon est derrière le tout, ça explique la qualité de la production. On peut en dire autant d’Ari Lennox qui reprend En Vogue sur I Got You (Always and Forever). Parmi les meilleures pièces, rajoutons Let’s Go On the Run et Handsome.

Le principal problème de cet album est sa longueur qui fait en sorte que la perte d’énergie sur le dernier quart de l’album semble être un affaiblissement, alors que ce sont simplement des chansons plus intimes. De plus, un moment donné le trop-plein de bonheur de Chance the Rapper finit par peser. On parle ici d’un homme qui s’est séparé souvent de la femme qu’il a mariée. Ça ressemble un peu trop à coup de PR pour que sa femme croie qu’il est content d’être son mari. En tout cas, plus qu’à un album qui parle de la réalité des relations interpersonnelles qui sont souvent dans des teintes de gris. De plus, les sketchs qui ponctuent l’album sont drôles la première fois. Après, c’est tout simplement tannant. On s’en lasse rapidement.

The Big Day est peut-être le premier album studio de Chance the Rapper, mais celui-ci n’arrive pas au niveau d’excellence des deux mixtapes précédents. Il n’en demeure pas moins que Chance est un rappeur doué qui joue avec les mots avec une agilité impressionnante. Bref, c’est bon, mais pas mémorable. Contrairement à la journée de son mariage… du moins on l’espère pour eux.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.