Critiques

Cage The Elephant

Social Cues

  • RCA Records
  • 2019
  • 45 minutes
7

Cinquième album en carrière pour la bande Cage The Elephant, ces jeunes Américains dandys, originaires du Kentucky, qui n’ont pas peur de dire leur dernier mot. La formation nous propose Social Cues, un album électrifiant où le remuage de tête est permis de tout bord, tout côté.

Le disque s’ouvre sur la très chargée Broken Boy. Au départ, des arrangements électroniques sobres et obsessionnels élargissent la chanson pour se diriger vers des couplets enflammés par une batterie percussive. La voix rauque du meneur de jeu Matt Shultz a une énergie punk et quasi rageuse (surtout au refrain). On sait pourquoi la recette de Cage the Elephant fonctionne bien. L’écriture est forte, punchée et la musique se colle assez bien au reste.

“I was burned by the cold kiss of a vampire

I was hit by the whisper of a soft liar

Any good friends of yours is a good friend of mine

Broken Boy

How does it feel ?

Broken Boy

How does it feel?

How does it feel? ”

Tandis que sur la pièce titre Social Cues, c’est un peu plus pop. Les couplets et les refrains sont accrocheurs. Les arrangements sont structurés et cohérents. C’est pas mauvais du tout. La chanson est probablement l’une des nombreuses raisons pourquoi nous devrions la rajouter dans notre lecteur CD de voiture pour finalement crier les paroles le plus fort possible sur la route.

Hide me in the back room

Tell me when it’s over

Don’t know if I can play this bar much longer

I’ll be in the back room

Tell me when it’s over

Don’t know if I can play this bar much longer

Puis, sur Dance Dance, la guitare se veut un peu plus grasse, tout comme la voix de son chanteur. Ceci dit, les textures sonores ressemblent un peu trop à celles utilisées par le groupe The Black Keys. C’est moins aventureux. On demeure en terrain connu et ça manque d’ingéniosité.

Quoi qu’il en soit, Social Cues reste un bon album estival pour les amoureux du rock alternatif. Les garçons n’ont pratiquement rien perdu de leur démarche artistique après toutes ces années et c’est tant mieux.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.