Critiques

Bombay Bicycle Club

So Long, See You Tomorrow

  • Island Records
  • 2014
  • 45 minutes
6,5

BombayBicycleClubSoLongSeeYouTomorrow600Gb041213Aujourd’hui même, le quatuor rock originaire de Londres, Angleterre, nommé Bombay Bicycle Club, lance son quatrième album studio titré So Long, See You Tomorrow. Bombay Bicycle Club s’articule autour du meneur Jack Streadman (chant, guitare, xylophone), Jamie MacColl (guitare, harmonies vocales), Ed Nash (basse, claviers, harmonies vocales) et Suren de Saram (batterie, guitare, harmonies vocales). Après des débuts résolument rock avec quelques accents punkisants, le groupe s’est tourné lentement, mais sûrement, vers un son incorporant de nombreux de sédiments issus de la musique électronique.

Et ça s’accentue amplement sur ce So Long, See You Tomorrow, et ce, tout en positionnant pas très loin derrière un format pop-rock astucieux, mais intelligible. Réalisée par Jack Streadman lui-même, cette conception sonore se caractérise par une écriture chansonnière plus luxuriante qui pige dans différents genres musicaux; un opus ambitieux… mais quelque peu boursouflé.

C’est au niveau de la réalisation que le bât blesse! Dans ce désir fort louable d’habiller ses chansons de manière éloquente, Streadman a eu la maladresse d’asphyxier certaines ritournelles de l’album en proposant un enrobage sonore superflu de même qu’en apposant parfois des arrangements d’un goût fort douteux. L’exemple probant? L’imbuvable «bollywoodienne» titrée Feel; un morceau mièvre qui évoque l’Inde de façon caricaturale… un véritable navet!

En contrepartie, la bande à Streadman tire significativement son épingle du jeu avec des petits bijoux pop-rock de qualité supérieure. On pense à la conclusion rock dans Overdone, la fédératrice Whenever, Wherever ainsi que la magnifique et poignante ballade Eyes Of You. Comme vous pouvez le constater, le plus grand défaut ce So Long, See You Tomorrow se situe au sein de cette absence de point de mire au niveau de la direction artistique, mais le grand appétit de Bombay Bicycle Club à se surpasser permet malgré tout au groupe d’obtenir la note de passage.

Il aurait été préférable pour Streadman, soit de confier les manettes à une oreille extérieure de renom (on pense à un Brian Eno… qui doit par contre coûter les yeux de la tête!) ou encore de s’associer à un coréalisateur compétent afin d’obtenir un avis juste et équitable au niveau des difficiles choix créatifs qui s’imposent toujours durant un projet d’enregistrement de la sorte.

Bombay Bicycle Club est un groupe détenant un potentiel musical certain, mais qui devra revoir sérieusement son approche en ce qui concerne la réalisation de ses sitedemo.cauctions, ce qui permettra probablement à Streadman de focaliser son travail sur le songwriting. Ceci dit, ce n’est pas un mauvais disque. C’est tout simplement inégal et on croit que les Anglais peuvent faire beaucoup mieux. En dent de scie!

Ma note : 6,5/10

Bombay Bicycle Club
So Long, See You Tomorrow
Island Records
45 minutes

bombaybicycleclubmusic.com

2 commentaires

  1. Jertrude Battue, le 2014-02-03 à 16:21

    la chanson titre de l’album est assez réussie par contre. Joli croisement entre LOW ( mélodie vocale ) et les arrangements electro rock de HOOD. Quelques beaux passages de qualité tout au long quand même. Je n’ai pas cherché a ‘skipper’ des plages, ce qui de nos jours mérite le détour. Un point de plus?

    • Stéphane Deslauriers, le 2014-02-03 à 16:26

      Je serais prêt à négocier pour un demi-point de plus. Un des disques les plus difficiles à noter depuis le début de 2014. Loin d’être mauvais, c’est juste inégal… en même temps, ils ne sont pas si loin du but. J’avoue que j’ai eu de la difficulté à statuer sur la note. Ceci dit, je réécoute une nouvelle fois cette semaine. Merci Jertrude pour tes commentaires toujours justifiés!

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.