Critiques

Black Country, New Road

For the First Time

  • Ninja Tune Records
  • 2021
  • 40 minutes
7

Black Country, New Road est une formation de post-rock anglaise composée de sept membres. La plupart des membres étaient dans le groupe Nervous Conditions qui avait lancé un premier album en 2017 avant de se séparer au début 2018. Voici qu’ils nous proposent un premier album : For the First Time.

Sur celui-ci, Black Country, New Road nous démontre son savoir-faire qui pige dans la scène post-rock et post-punk européenne. On y retrouve des similitudes avec Black Midi et Girl Band principalement. For the First Time est un album qui mélange la musique expérimentale, le post-rock et des lignes narratrices poétiques qui plongent à souhait dans le pathos.

Les musiciens font valoir rapidement leur talent en intégrant du klezmer, du post-punk, du post-rock et du free jazz. C’est aussi coloré que ça le suppose avec de beaux moments d’envolées musicales comme Instrumental ou encore Opus. On retrouve aussi des moments bien intéressants sur Sunglasses alors que le groupe nous démontre qu’il est aussi capable de faire preuve de retenue.

Le côté plus post-punk du groupe est à l’honneur sur la mélodieuse Athens, France. On y retrouve de bons riffs de guitares, assez simples, mais bien punchés alors que le saxophone fait des siennes en beauté. Le résultat est très convaincant.

Le côté très réfléchi de la démarche du groupe possède ses bons et ses mauvais côtés. Alors que les concepts sont souvent intéressants et les textes franchement réussis, la livraison d’Isaac Wood n’est pas tout le temps à niveau. C’est souvent très maniéré et artificiellement intense. Un peu le même sentiment que lorsqu’on regarde un acteur qui surjoue. Cette déconnexion entre le texte, ou la ligne narrative, et l’émotion qui est projetée donne un effet d’étrangeté qui ne joue pas en faveur du groupe.

Track X, pour sa part, semble emprunté au répertoire de Told Slant avec son rythme vocal hachuré et son trémolo dans la voix présent en tout temps. Une partie de cette ressemblance tient certainement au ton de la voix des deux chanteurs qui se ressemblent, mais il y a aussi quelque chose qui jure avec le reste de l’album.

Black Country, New Road nous offre ici un premier album bien intéressant qui nous ouvre la porte sur leur univers qui mélange les genres et qui tente de trouver de nouvelles avenues musicales. Si ce n’est pas réussi à 100% sur For the First Time, ça jette de solides bases pour la suite.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.