Critiques

Angèle

Brol

  • Initial / Universal Music Group
  • 2018
  • 41 minutes
8
Le meilleur de lca

Angèle lance enfin un premier album qui était fort attendu. La chanteuse belge qui a atteint 12 millions d’écoutes sur son simple La loi de Murphy fait sensation en Europe. Il est difficile de ne pas craquer pour la femme, du haut de ses 23 ans, qui rivalise d’humour, de jeux de mots livrés avec de fortes mélodies.

Brol, qui signifie désordre, est peut-être attendu, mais Angèle relève le défi haut la main avec son premier album. On y retrouve les tubes qui ont façonné sa réputation, dont l’excellente La loi de Murphy, la chanson parfaite pour une journée où tout va de travers. C’est aussi une de ses rares chansons qui mélangent l’anglais et le français. On y retrouve aussi le reggae pop La thune qui possède une mélodie intoxicante et une bonne critique sociale qui semble légère, mais qui frappe dans le mile. Et pourtant, Angèle ne fait pas que pointer du doigt, elle le retourne presque tout le temps vers elle-même. Plutôt que de peinturer les mauvais traits des autres, c’est aussi ses propres côtés pervers qu’elle met de l’avant. Ça démontre une maturité et une humilité peu commune.

Peut-être, je devrais m’éloigner
Loin du game, loin du danger
Mais j’avoue, j’aime bien jouer
Si c’est de moi dont on va parler

– La thune

Eh puis, il est si charmant de voir Angèle envoyer promener les garçons qui manquent de respect sur Balance ton quoi avec un humour qui fait simplement prouvé qu’elle est plus intelligente que toi. C’est ce qui est tannant avec Angèle, c’est qu’elle est plus vive d’esprit que tous… et elle le sait. Derrière ces sourires narquois et ses rimes taquines, elle livre tout de même un propos substantiel passant de la jalousie à l’intimidation en passant par ces jeux superficiels que l’on joue en société.

Mais tu voudrais qu’elle soit ta reine ce soir
Même si deux reines c’est pas trop accepté
Mais tu voudrais qu’elle soit ta reine ce soir
Toi, les rois tu t’en fous c’est pas c’qui t’plaît

– Ta reine

On ne trouve qu’une collaboration sur l’album et c’est avec son frère, Roméo Elvis, qui s’invite sur Tout oublier. Cette dernière qui défend le droit de ne pas être toujours heureux. Cette « tyrannie du bonheur » imposée en grande partie par les réseaux sociaux sur lesquels on maquille la vérité pour la faire briller parfois plus fort qu’elle ne brille réellement. Flou est certainement l’une des pièces les plus personnelles de Brol alors qu’Angèle y chante les deux dernières années alors que sa célébrité a augmenté en flèche. C’est la misère des riches, soit, mais ça reste que l’accession à la notoriété dans la jeune vingtaine, c’est souvent étourdissant. C’est beaucoup plus rassurant de savoir qu’elle en est consciente, ça évite de s’égarer dans ce cirque. Eh puis, terminer son album sur la phrase : « J’en ai bien peur, la suite on verra » a un petit quelque chose de tout à fait charmant. Encore une fois, elle démontre qu’elle a l’esprit le plus vif.

Un premier album tout à fait réussi pour Angèle qui ne fait pas mentir le buzz qui l’entoure depuis deux ans. Si vous aimez l’électro-pop entraînante, dansante et hyper mélodieuse, Brol pourrait bien être votre découverte de l’automne.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.