Critiques

Albert Hammond Jr.

Francis Trouble

  • Red Bull Records
  • 2018
  • 35 minutes
8
Le meilleur de lca

Le guitariste des Strokes nous a habitués lors des dernières années à des albums riches en surprises. Du rock très pesant aux mélodies subtiles et méticuleusement construites, il déçoit rarement, et ce, tout en démontrant une étonnante versatilité. On sentait même cette versatilité étouffée dans son ancien groupe. Francis Trouble reprend le filon exquis qu’exploite Hammond Jr avec une facilité déconcertante.

Francis Trouble ouvre sur un rythme déjanté et typique du rock indie du début des années 2000. On remarque aussi que la période d’intensité furieuse qui l’animait lors de ses dernières collaborations a laissé place à une réalisation plus en finesse. Rien d’ennuyant cependant, bien au contraire. DVSL accroche à la première écoute et prépare l’auditeur à Far Away Truths, qui pourrait se retrouver sur les meilleurs albums des Strokes. Guitare stridente typique et refrain prenant, une réussite totale.

La suite ne cesse d’impressionner. Le mixage sans faute laisse aux musiciens l’espace pour s’exprimer, tout en mettant en valeur la guitare de Hammond Jr. Le refrain de Set to Attack, tout anglais, vous rappellera des beaux moments des Beatles ou des Kinks. Le solo lui, minimaliste, nous permet d’apprécier la mélodie tout en nous mettant de quoi sous la dent.

Ces mélodies coulent tout doucement sur la chanson qui suit, Tea for Two. Le registre vocal de Hammond Jr est mis en valeur. Il sait parfaitement où se trouve sa limite, mais il exploite néanmoins sa voix au maximum. Parfois douce, parfois criarde, on comprend son désir de se distancer de Julian Casablancas qui lui faisait beaucoup d’ombre dans leur ancienne formation. Arrive ensuite un solo de saxophone qui nous rappelle qu’il faut s’attendre à tout de cet artiste prolifique. C’est d’autant plus vrai avec Shop and Go, notre coup de cœur. On croirait entendre une intro de guitare sortie du dernier album des 1975. Les couches de guitares se superposent sans effort pour créer une toile solide sur laquelle Hammond Jr pose doucement sa voix. Du grand art.

Vous en voulez plus ? Nous aussi. Et c’est Screamer qui livre la marchandise. Fuzz, réverbération et harmonies vocales rétro. Un hybride entre Janelle Monae et le guitariste de Tame Impala. Les paroles crues et vulgaires ne font qu’apporter une agressivité qui vous fera hocher de la tête. Le reste de l’album ne vous décevra pas non plus. Il ne prend pas les chemins les plus simples ou les plus faciles pour arriver à ses fins, et ça rapporte.

Francis Trouble est un album de printemps très solide. Rythmé, juste assez agressif et très entraînant. Il est rare de voir un artiste exploiter à perpétuité ce qui l’a rendu célèbre sans jamais devenir répétitif. Il se pousse, se challenge constamment et de ce processus découle une créativité et un style toujours en évolution. Francis Trouble charmera les fans de rock, d’indie et même les puristes de Strokes. Ses mélodies simples et ses constructions complexes dévoilent un artiste magique qui malheureusement passe trop souvent sous le radar. Espérons que ce ne sera pas le cas cette fois.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.