Concerts

Trans Musicales 2019 : Acido Pantera, Jaune, Ben Shemie et bien plus

On m’avait raconté bien des choses sur les Trans. C’était l’événement que j’espérais faire depuis que j’avais marqué d’un X SXSW. Et voilà, j’y étais à Rennes pour ma toute première fois.

Les Rennais vont me haïr. Mais quitte à encourager les clichés, mon premier arrêt en arrivant en ville a été la crêperie Saint-Anne pour une galette et un cidre. C’était délicieux. Je vous le recommande vivement. Bon, maintenant que j’étais un peu mieux dans mon corps, je me suis dirigé vers ce qu’on appelle le parc Expo.

Voyez-vous, les halls principaux des Trans sont loin du centre de Rennes. Il faut se diriger jusqu’à d’anciens hangars d’avion. À l’arrivée, c’est un peu gris. On débarque dans ces endroits gris et peu éclairé. Les questions se bousculent dans ma tête alors que je suis le flot de la foule qui suit les longs couloirs pour arriver à l’entrée. Une fois entré dans le hall principal, tout change. L’ambiance est accueillante et la grandeur des lieux a quelque chose de majestueux.

C’est parti

Ironiquement, j’ai commencé avec un artiste canadien… ben oui. J’ai d’abord été du côté de Ben Shemie qui présentait les pièces de son album solo A Skeleton, paru un peu plus tôt cette année. La prestation me laisse le même sentiment que l’album. Je reconnais tout le travail et l’intelligence derrière les compositions, mais ça me laisse d’un froid glacial. Par contre, je peux dire que Ben Shemie, seul sur scène, a offert une performance solide où sa voix particulière était bien présente à l’avant-plan.

J’ai par la suite été du côté de Maverick Sabre pour ma première vraie déception du festival. C’est fou avoir autant de voix et l’utiliser à si mauvais escient. Maverick Sabre a passé plus d’une vingtaine de minutes à nous envoyer des inflexions de voix poussées et inutiles avant que je ne baisse les bras. La deuxième pièce de l’ensemble m’avait donné un peu d’espoir, mais il beurrait trop épais. On dirait qu’il essayait de nous convaincre qu’il a une belle voix. Dommage, ce collaborateur irlandais de Jorja Smith n’a pas la même profondeur que la chanteuse de R&B.

Avez-vous dit Pantera?

C’est sûr qu’avec un nom comme Ácido Pantera, ça titille la curiosité. Avant que le duo de Colombiens, c’est Vincent Black qui terminait son set de DJ. Celui-ci était bien intéressant qui mélangeait de la techno plus traditionnelle avec de l’afrodisco. C’était intéressant. Pas chavirant, mais intéressant.

Mais ceux qui m’intéressaient vraiment étaient Ácido Pantera, un duo qui vient de Colombie et qui fait un mélange de musique électronique, de musique traditionnelle latine comme la cumbia et des percussions sur scène. En effet, le duo était flanqué de deux multi-instrumentistes pour les appuyer. C’était hyper convaincant. Les basses étaient rondes et puissantes, les rythmes dansants et le travail de percussion tout à fait réussit. Il faut le faire, la journée avait été longue avec le voyagement depuis Paris et le duo m’a donné envie de me faire aller les hanches et danser. Un groupe à voir!

J’étais plein d’espoir pour Cochemea, ce saxophoniste qui a fait partie des Dap Kings, comme dans Sharon Jones et les Dap Kings. Je suis resté sur ma faim sur un moyen temps. C’est un mélange de chansons latines et de soul. Le problème, c’est qu’il n’y a pas vraiment de chansons. Les compositions n’étaient tout simplement pas de niveau. C’est dommage, parce que lorsqu’il se met au saxophone, c’est bien et les percussionnistes étaient bons, mais c’était tout de même un peu mièvre.

Faire un tour à l’étage

J’ai fait un tour au centre de Rennes le vendredi en après-midi pour attraper Jaune. Le projet de ce membre de Frànçois & the Atlas Mountain a offert une solide performance qui a donné envie de se dégourdir les jambes. Les titres En sommeil, Le plancton et quelques autres ont frappé dans le mile. Seul petit point négatif, il a choisi de terminer le tout avec Blessure de l’ego et pendant le solo de guitare, c’est comme si le guitariste le tuait… c’était vraiment très quétaine. Mais bon, on lui pardonne parce que tout le reste était délicieux! Je recommande vivement.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.