Concerts

Les Francouvertes: demi-finale 3

Hier soir, au Lion d’Or, c’était la troisième et dernière soirée des demi-finales de la 18e édition des Francouvertes. Au programme, une soirée rock où le dessuintage d’oreilles était résolument à l’honneur. En effet, c’était Deux Pouilles en Cavale, Les Hôtesses d’Hilaire et Jacques Bertrand Jr qui avaient l’insigne honneur de clore la marche de cette dernière étape avant la finale. Fait à noter, Phlippe Brach, Julie Blanche et Maritza détenaient les trois dernières places disponibles menant à l’étape ultime.

Le coup d’envoi fut donné par les labyrinthiques (mais ô combien jouissifs) Deux Pouilles en Cavale. Que dire de plus? Les Pouilles ont offert carrément une leçon de musique à tous les mélomanes présents dans la salle. Rythmiquement inventive, techniquement irréprochable, déconstruisant les morceaux avec une dextérité exemplaire, voilà une formation positivement déroutante. Ces musiciens autodidactes pataugent dans un univers que peu de groupes kebs francophones ont arpenté. Deux chansons ont sérieusement retenu l’attention de votre humble scribe: l’hypnotique Clinique et le country-punk déjanté Bye Bye Boss. Deux Pouilles en Cavale est tout simplement un groupe essentiel dans notre paysage musical, parfois trop aseptisé et conservateur. Ce sont tout simplement nos Mr. Bungle!

Par la suite, Les Hôtesses d’Hilaire ont fait leur apparition, mené par l’imposant et charismatique Serge Brideau, sitedemo.caiguant au public présent une bonne dose de rock’n roll aux effluves seventies, qui remémore quelque peu le son de la légendaire formation Aut’Chose. Malgré un départ en demi-teinte, la bande à Brideau a su reprendre du poil de la bête (c’est le cas de le dire lorsque l’on a Brideau devant les yeux!) avec l’excellente Moonshine; pièce racontant une soirée fertilisée par quelques champignons aux effets surnaturels… Ceci dit, même si Brideau en prend large et aime bien s’asperger d’une bonne bière froide pour se rafraîchir entre les morceaux, ce groupe donne un concert mémorable. Solide!

La dernière séance se concluait avec un Jacques Bertrand Jr attendu de pied ferme par ses nombreux admirateurs présents. Fidèle à son habitude, Bertrand Jr nous a servi son rock alterno à la sauce nineties (voire Pavement, Sonic Youth et autres consorts issus de l’époque), un peu brinquebalant et «soniquement» auréolé des larsens et des dissonances sonores gracieuseté du guitariste-peintre Marc Leduc… et la magie n’y était tout simplement pas. Pourquoi? Puisqu’on a affaire à de véritables électrons libres (et on l’apprécie!) qui n’en ont rien à foutre de ce qu’il faut faire pour plaire lors d’un concours, ce qui a donné un résultat beaucoup plus approximatif que la performance jubilatoire offerte dans le cadre des préliminaires. Qu’à cela ne tienne, au risque de se répéter, le Québec a sérieusement besoin de ce genre de je-m’en-foutisme musical défoulatoire. Malgré tout, du bon travail!

Donc, le happening rock terminé, la table est mise pour la grande finale qui se déroulera le lundi 12 mai prochain à 20 h au Club Soda. À tout seigneur tout honneur, voilà les trois finalistes du concours:

1. Phlippe Brach
2. Julie Blanche
3. Deux Pouilles en Cavale

francouvertes.com

deuxpouillesencavale.bandcamp.com

www.leshotessesdhilaire.com

coucoup.bandcamp.com

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.