Concerts

Lancement: «Concorde» de Le Couleur

Un spectacle de lancement en plein déconfinement? C’est possible! Le Canal Auditif faisait partie de la petite foule rassemblée hier, à distance raisonnable, pour accueillir en bonne et due forme Concorde, le troisième album de Le Couleur. Retour sur une soirée géniale qui s’est terminée beaucoup trop vite.

C’est le 17 septembre 2020 que le trio montréalais Le Couleur présentait à la salle de spectacle le Ministère (devant public!!!!) son nouvel album; une électro-pop mordante, aux accents rock psychédélique qu’on ne leur connaissait pas auparavant. Ce sexy disque paraissait une semaine auparavant sous l’étiquette indépendante montréalaise Lisbon Lux Records, leur fidèle maison de disques. On pouvait également se procurer des billets pour assister au lancement par diffusion en direct, dans le confort de son salon.

Laurence Giroux-Do (chant), JC Tellier (guitare) et Patrick Gosselin (basse)
Crédit : Eloïse Léveillé-C.

Aux côtés du noyau formé de Laurence Giroux-Do (chant), Steeven Chouinard (batterie) et Patrick Gosselin (basse), on retrouvait la talentueuse claviériste Sheenah Ko, un Philippe Beaudin (The Brooks) affublé de speed shades et d’un chapeau de pêche derrière les percussion, ainsi que la guitare au groove persistant de Jean-Cimon Tellier (Gazoline, DuPrince). Inutile de vous dire qu’avec une équipe aussi puissante, il fut difficile de rester scotché à nos chaises. Ça se passait en «titi», comme on dit.

Laurence Giroux-Do et Valence frappaient à l’unisson sur la cloche à vache.
Crédit : Eloïse Léveillé-C.

Le Ministère a évidemment vibré au son des chansons toutes fraîches du LP. L’énergie a monté d’un cran lorsque l’artiste Valence fut invité sur scène afin d’interpréter Un simple vol d’après-midi au chant et à la cloche à vache. Bien sympathique!

On a également pu trépigner sur place alors que Le Couleur jouait d’anciens tubes enlevants comme Voyage Amoureux et Femme de leur EP Voyage Love, EP datant de 2013.

Le groupe a aussi jammé l’excellent morceau krautrock Cassettesingle de la formation Fujiya & Miyagi : Laurence a choisi ce moment pour «lancer un concours, comme ça, pour l’fun», afin de gagner un vinyle. Le jeu consistait à trouver le titre de cette pièce mystère, une mission impossible. Sauf qu’en moins de dix secondes, Tommy Bélisle de Choses Sauvages, assis près de moi, l’a deviné!

Hourra! Crédits : Eloïse Léveillé-C.

Le Couleur n’a pas fini de (est-ce que je fais vraiment cette joke-là?) nous en faire voir de toutes les couleurs !!! Mais non, je ne vais pas terminer mon texte ainsi. En toute franchise, ce show-là a agi comme un baume sur nos coeurs endeuillés des spectacles montréalais. La petite assistance quittait les lieux le sourire aux lèvres en soupirant joyeusement : «Ah! Que ça fait du bien! »

En effet, il n’y a que du bien à dire sur Le Couleur, car ils savent contaminer n’importe quelle foule de cette ardeur qui les anime sur scène. Comme me confiait la claviériste Sheena, après la représentation, ils «apportent leur party partout» où ils vont.

Pour écouter Concorde et encourager Le Couleur, ça se passe ici.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.