Concerts

Francouvertes 2022 – Soir #3 des préliminaires : Rau Ze, BéLi et YUYU

Retour sur la troisième soirée des préliminaires des Francouvertes 2022 qui a mis en vedette Rau Ze, BéLi et YUYU et qui affichait complet.

La COVID-19 s’est elle aussi invitée à la fête. En plus d’avoir forcé quelques membres du jury à rester à leur domicile, elle a également empêché Ariane Roy d’ouvrir la soirée. Elle devait prendre part à la série J’aime mes ex +, qui n’a pas eu lieu. Si l’autrice-compositrice-interprète n’était plus contagieuse, un mal de gorge l’a empêchée de monter sur scène. L’autrice de ces lignes avoue avoir été déçue que l’idée de l’animateur de la soirée – notre LP adoré – de reprendre ses chansons en faussant ait été rejetée. Bref, l’excellente soirée des Francouvertes a commencé plus tôt que prévu avec la première performance de la soirée : celle de Rau Ze.

RAU ZE

Crédit : Frédérique Ménard-Aubin

Rau Ze a ouvert la soirée avec une énergie franchement belle à voir. La chanteuse du projet, Rose Perron, avait une des plus belles présences sur scène que l’on ait vue jusqu’à maintenant dans la présente édition. Rau Ze est un projet plutôt mystérieux qui ne possède aucun enregistrement original sur les Bandcamp et autre plateforme du genre. Le côté jazz de son offre, jumelé à son énergie, était très rafraîchissant. Il s’agissait aussi du premier projet à se présenter sur scène sans guitare, ce qui n’est pas anodin. Rau Ze avait plutôt rassemblé une basse, une batterie, un clavier, un saxophone, une trompette et une flûte traversière, pour un résultat des plus réussis. La trompettiste, Violet Hébert, qui a été sur scène deux fois plutôt qu’une, a été excellente. La pièce Parle-moi pas, que nous avions eu pour préparer le podcast de présentation des 21 candidat.es des Francouvertes 2022, a été probablement mon moment préféré de sa performance. J’ai trouvé que c’était l’apogée du mélange harmonieux entre les cuivres, l’énergie et la voix grave particulière de Rose Perron.

BéLi

Crédit : Frédérique Ménard-Aubin

BéLi a pris place après Rau Ze avec à ses côtés… Rose Perron. En effet, Ariane Béliveau, de son vrai nom, a demandé à Perron de rester avec elle pour assurer les chœurs. « C’était tellement bon que j’ai décidé de voler la moitié du band, dont la chanteuse », a avoué en riant BéLi en parlant de la performance de son amie. Même si l’artiste avait presque le même groupe, on n’y a pas retrouvé les mêmes sonorités. Comme l’a dit Agathe Dupéré (pataugeoire) dans les commentaires (oui, l’autrice de ces lignes a écouté les Francouvertes à distance, non pas parce qu’elle a la COVID) : on était moins dans le jazz et plus dans le rock avec BéLi. Ariane Béliveau a démontré plusieurs forces avec sa performance. La première? Ses textes. BéLi a offert des thématiques de chanson plutôt intéressantes, dont Photoromance qui aborde l’impact du patriarcat dans les relations amoureuses. Sa chanson Magicienne, qui aborde une histoire d’amour qui n’a pas fonctionné, a offert probablement mon moment préféré de la soirée. Ariane Béliveau s’est retrouvée seule sur scène avec Rose Perron et Jeanne Gagné (MoKa) aux chœurs. Ce fut une belle réussite. La seconde force de la musicienne : ses interactions avec le public. L’artiste a su parler avec le public, expliquer ses chansons et être drôle, le tout, sans jamais s’étendre outre mesure.

YUYU

Crédit : Frédérique Ménard-Aubin

YUYU était clairement attendu de pied ferme par le public des Francouvertes. Lorsque la performance de BéLi s’est terminée et que l’animateur de la soirée a annoncé que YUYU était le prochain à monter sur scène, le public s’est fait entendre. Le jeune homme a commencé avec Slice, la chanson que nous avions pour préparer le podcast. Je dois avouer qu’avec cette pièce, il avait capté mon attention. J’avais hâte de voir comment elle vivrait sur scène. Yoah Ouimet de son vrai nom s’est présenté sur scène avec sa guitare et c’est ainsi qu’il a présenté ladite pièce. Ça m’a tout de suite plu. Le fait qu’il joue de la guitare en même temps a ajouté beaucoup de musicalité à son offre. D’ailleurs, lors du susmentionné podcast, j’avais dit que j’avais l’impression que c’était comme si FouKi et Miro avaient eu un enfant musical. Je ne déroge pas de ma position après l’avoir vu sur scène. J’ai trouvé que YUYU suivait un peu le créneau de FouKi, c’est-à-dire rapper en incorporant des aliments dans ses textes, mais avec une meilleure voix en live. Il a terminé sa performance avec la chanson Drips, sur laquelle la rappeuse REX est venue le rejoindre. Ce fut mon coup de cœur de sa performance. Si je l’avais préféré jusque là lorsqu’il chantait avec sa guitare, cette pièce m’a fait changer d’idée. J’ai aimé l’énergie et la voix de YUYU, lui qui a une voix très particulière.  

Après ce troisième soir de préliminaires, le classement se lit ainsi :
1. Rau Ze
2. Hôte
3. NINAN
4. FAÇADES
5. pataugeoire
6. BéLi
7. YUYU
8. Vidjay Rangaya
9. Zach Boileau

Demain, ce sera au tour de Madame Autruche, Émile Bourgault et Allô Fantôme de monter sur la scène du cabaret du Lion d’Or.

Inscription à l’infolettre

Ne manquez pas les dernières nouvelles!

Abonnez-vous à l’infolettre du Canal Auditif pour tout savoir de l’actualité musicale, découvrir vos nouveaux albums préférés et revivre les concerts de la veille.