Concerts

Les Francouvertes 2020 — Soir 6 : Kanen, thaïs et Valence

C’est parti pour une deuxième soirée de reprise et une avant-dernière avant le premier octobre.

Kanen

L’autrice-compositrice-interprète innue nous a présenté ses pièces qui mélangent les langues françaises et innues. Karen Pinette-Fontaine, celle qui est derrière le projet Kanen a fait partie du projet Nikamu Mamuitun. Depuis celui-ci, elle a visiblement pris de l’assurance sur scène. Sa voix est plus assumée et complète. Après deux chansons, elle nous parle de la couleur mauve qu’elle porte sur le visage. C’était la couleur préférée de Joyce Echaquan qui est décédé dans des conditions fâchantes à Joliette.

C’est encore un peu inconstant pour le moment. Il y a du travail à faire au niveau des mélodies vocales qui sont un peu convenues encore. Les deux pièces de Nikamu Mamuitun étaient une coche au-dessus des autres compositions. Le blanc des yeux est particulièrement réussi, une composition fait en collaboration avec Joëlle Saint-Pierre. L’histoire de l’apprentissage de sa langue est vraiment boulversante. C’est tellement absurde qu’une innue parle un français impeccable, mais soit en train de prendre des cours de langues avec une professeure (au moins c’est Joséphine Bacon!). Tout cela pour dire que Kanen est en train de se transformer et prendre de l’assurance et c’est tout à fait plaisaint à voir et entendre.

Thaïs

thaïs est arrivée sur scène en lançant Lou, un simple paru en novembre 2019. Puis, elle nous a expliqué qu’elle nous présenterait les pièces de son prochain EP qui raconte une rupture. Elle nous a même dit : « nous allons revivre ça ensemble ». C’est pas très vendeur comme ça, mais finalement en musique ça se passe beaucoup mieux. Ce n’est pas le projet le plus original dans les compositions, mais le groupe était très efficace pour livrer les pièces sur scène et thaïs possède une bonne voix. J’aurais aimé un peu plus de folie et d’aventure. Elle a terminé le tout avec Boréal, son simple paru un peu plus tôt cet été. Un performance tout à fait honnête de la part de thaïs.

Valence

On attendait Valence avec intérêt. Le projet solo de Vincent Dufour, anciennement de l’excellent Medora, est-il à la hauteur de ses compositions sur scène? Il a entamé son spectacle avec Jupes aquariums tirés de son EP Cristobal Cartel, paru en 2019. Le groupe est déjà très rodé. Il a présenté un amalgame de chansons déjà parues et de nouvelles compositions comme La vie n’attend pas. Sans réinventer le pop-rock, Valence trouve le moyen de toujours avoir un pied dans la marge : échantillon par-ci, touches de jazz par là, inflexions de voix inhabituelles… Bref, ça le fait.

Il y a eu un petit creux de vague avec deux chansons un peu plus calmes et mélancoliques en milieu de set, mais rien de très grave. Il y avait aussi un moment à deux flûtes traversières pendant Pruneau, ce n’est pas peu dire! Valence a terminé cette très belle performance avec Sophie, une belle façon de nous dire au revoir.

Et maintenant après cette sixième soirée, le palmarès se décline comme ça:

  1. Valence
  2. Kanen
  3. Ariane Roy
  4. Vendou
  5. Jessy Benjamin
  6. Narcisse
  7. La Fièvre
  8. La Faune
  9. Embo/phlébite

On se voit demain soir pour la dernière soirée des préliminaires avec Jeanne Côté, Mclean et Mille Piastres Please.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.