Chroniques

Palais Montcalm

Pleins feux sur la relève de Québec avec la websérie «Sur les planches du Palais Montcalm»

Découvrez six artistes émergents établis à Québec, soit Ariane Roy, Julyan, Gabriel Newlands, Liana, Pulsart Trio et Carl Mayotte, dans la toute nouvelle websérie Sur les planches du Palais Montcalm.

Après avoir entamé la série des Concerts improbables en livestream plus tôt cet automne, la salle de concert du Palais Montcalm de Québec dévoilait hier, le 7 décembre, un nouveau projet sur lequel son équipe travaillait dans l’ombre : Sur les planches du Palais Montcalm, une émission de style talk-show, qui braque les projecteurs sur six artistes émergents de la Capitale Nationale. En somme, la série regroupe les captations gratuites d’entrevues exclusives avec les musiciens et musiciennes invité.es, puis six mini-concerts dont les profits seront remis directement dans les poches de ceux-ci.

Ayant eu vent de ce nouveau projet pas mal « dans le vent » lui aussi, eh bien, Le Canal Auditif a voulu discuter avec Nicolas Houle, le directeur de la programmation de la salle de concert située sur la Place d’Youville. Il se trouve que c’est un homme qui a plus d’une bonne idée dans son sac!

Lorsqu’on lui demande quelle a été la genèse de la série Sur les planches, Houle lance qu’il faut reculer trois ans en arrière, bien avant qu’un virus ne menace la tenue d’événements culturels d’envergure, au moment où il intégrait l’équipe du Palais Montcalm en 2017.

Celui qui avait été journaliste culturel pendant plusieurs années au magazine Voir Québec ainsi qu’au quotidien Le Soleil explique qu’en arrivant au Palais, l’une de ses missions avait été de travailler sur un nouveau lieu de diffusion. « Il y avait un espace en dormance au Palais qui était inutilisé ; il devait y avoir, genre, un restaurant à cet endroit-là. »

Houle explique que plusieurs petits projets ont tenté de s’implanter à cet endroit, mais ils ont tous fini par avorter. « On s’est dit : faisons quelque chose avec ça! », se remémore-t-il. Trois ans plus tard, Sur les planches est fin prêt et son lancement est prévu pour le printemps 2020. Bref… On se doute que rien ne s’est déroulé comme prévu! Pandémie oblige, Houle et son équipe chevronnée se sont creusé les méninges pour combler le vide laissé dans leur calendrier.

Le Palais, qui avait donc décidé de contribuer au rayonnement des musiciens et musiciennes émergent-es de la Capitale nationale, se retrouvait non seulement devant — oui — une chouette initiative, mais « tout un défi » pour rattraper la chose dans le contexte actuel. Une tâche d’autant plus colossale pour une salle qui se concentre habituellement sur une programmation internationale.

« Là ben… Y’a aucune possibilité de booker quelqu’un d’international en ce moment. On travaille sur une programmation, oui, mais juste à court terme. Ça change vraiment notre dynamique », admet le directeur. Malgré tout, Houle et sa bande ont bien l’intention de continuer en mode solution, « toujours avec le soucis d’aider [leurs] artistes et de toucher à différentes marges musicales ».

En effet, comme la mission du Palais Montcalm a toujours été de ratisser large en sortant des rangs de la variété et de la pop, mais aussi en répondant à une certaine niche néoclassique, leurs choix pour Sur les planches se sont arrêtés sur six artistes aux styles variés, aux démarches hors des sentiers battus, et qui viennent franchement diversifier la proposition des spectacles virtuels en 2020.

En terminant notre entretien, le directeur souligne la débrouillardise dont a fait preuve sa bande pour se transformer en équipe de tournage. « On n’a engagé personne d’autre pour ça, c’est cool, parce qu’on a vraiment développé nos aptitudes et trouvé les outils pour tout faire nous-même. Et on souhaite donner une suite à ce projet-là », appuie-t-il.

Et quelle est l’entrevue que Nicolas Houle a préférée? « Je dirais que ça a été très intéressant avec tous, parce qu’ils sont tous et toutes différent-es, puis ça transparaît beaucoup des entrevues. On a eu droit à des moments auxquels on ne s’attendait pas, on est allé dans toutes sortes de directions vraiment tripantes. »

Ah! Et soulignons la participation de mentors de renom qui ont offert des moments privilégiés et parfois émouvants avec chacun des artistes — moments que vous retrouverez dans les capsules gratuites.

Pulsart Trio a pu compter sur les bons mots du trompettiste Jacques Kuba-Séguin, Liana s’est entretenue avec la rappeuse Sarahmée, Julyan avec le guitariste Byron Mykaloff, Gabriel Newlands a été surpris par le compositeur Alain Lefèvre, Carl Mayotte par la légende de la basse Alain Caron et finalement Ariane Roy a pu échanger avec la musicienne Marie-Pierre Arthur

Sur les planches du Palais Montcalm sera diffusé en ligne, sur les différentes plateformes du Palais Montcalm dès le 7 décembre 2020.

Vous pourrez aussi découvrir tout le talent émergent de la Ville de Québec à travers les entrevues ET six concerts de 30 minutes accessibles à 5$. L’ensemble des profits sera remis aux artistes.

DATES DE MISE EN LIGNE  

  • PULSART TRIO (Jazz instrumental, prog) en ligne à partir du 7 décembre 
    Plusart Trio, c’est la rencontre singulière du vibraphone de Jérémie Carrier avec l’orgue Hammond d’Olivier Madore-Millette et la batterie de  Simon Beauséjour-Boudreault. Avec ses titres instrumentaux inspirés et ses dialogues musicaux dynamiques, la troupe signe des airs qui ont de quoi vous  faire voyager jusque  dans les étoiles! Découvrir
     
  • LIANA (R&B, hip-hop) en ligne à partir du 7 décembre 
    Liana Bureau semble être née avec un micro entre les mains! En peu de temps, cette passionnée de soul et de r’n’b s’est fait remarquer autant lors son passage à l’émission télévisée La Voix qu’avec ses performances énergiques ou ses enregistrements originaux, notamment son premier album,  Forward, paru en 2019.  Découvrir
     
  • JULYAN (Pop, rock alt) en ligne à partir du 7 décembre 
    Certains l’ont connu auprès des  Seasons, d’autres auprès des Forest Boys, mais ces jours-ci, c’est en solo que  Julyan  met de l’avant sa pop accrocheuse, qu’il sait aussi bien défendre en solo qu’avec sa formation. Son premier mini-album éponyme ne ment pas : celui qui est né Julien Chiasson a du talent à revendre!  Découvrir
     
  • GABRIEL NEWLANDS (Néo-classique, instrumental) en ligne à partir du 23 décembre 
    S’il participe à plusieurs projets musicaux, c’est véritablement dans son aventure solo, à teneur néo-classique, que Gabriel Newlands se révèle pleinement. Mariant vibraphone, piano et claviers analogues, ce musicien nous  transporte  dans un univers contemplatif et introspectif. 
     
  • CARL MAYOTTE (Jazz fusion) en ligne à partir du 22 janvier 
    Le parcours de Carl Mayotte, sacré  Révélation Radio-Canada  jazz  en 2020, est impressionnant.  Détenteur d’un baccalauréat en interprétation jazz de l’Université Laval  et  titulaire d’une maîtrise de la Faculté de jazz de l’Université McGill, ce compositeur et bassiste  virtuose se plaît à réinventer le jazz fusion, comme en témoigne son album Fantosme (2019),  coréalisé par  nul autre que  Michel  Cusson.  
     
  • ARIANE ROY (Indie pop) en ligne à partir du 12 février
    Figure montante de la pop francophone, Ariane Roy  mise sur les contrastes et la spontanéité autant dans ses enregistrements que sur scène. Cette auteure-compositrice-interprète  chante  une  indie  pop  personnelle, bien de son temps, mariant guitares et claviers,  qui  trouve  une part de ses racines dans la tradition de la chanson folk.  

Tous les détails ICI.

Le projet Sur les planches du Palais Montcalm a été réalisé grâce au soutien de la mesure Première Ovation Musique dans le cadre de l’Entente de développement culturel intervenue entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec ainsi que la Fondation Palais Montcalm.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.