Chroniques

Les EP de novembre

BOLDUC TOUT CROCHE/LEWIS BARLOT – FACE BOLDUC || FACE BARLOT

a1782824669_10Deux forces du folk pas propre underground de Montréal unissent leur force pour faire paraître une «split cassette». D’un côté Bolduc Tout Croche, l’exutoire de Simon Bolduc, qui fait paraître la suite de Centre-Sud paru en 2013. Enregistré à Victoriaville avec Marc-Antoine Sévégny, face Bolduc présente quatre pièces folk lo-fi. Pour Barlot? Lui aussi fait dans le folk électrique lo-fi. Bref, ça donne une cassette qui sent les fins de soirées, le scotch pis le mégot de cigarette.
 
 

PRINCE MYCHKINE – ABSENCE

a1663104185_10Figure christique, le Prince Mychkine est le personnage principal de l’Idiot de Dostoïevski. Celui-ci parle avec une franchise complète au milieu d’une société Russe artificielle et corrompue. La version québécoise est aussi empreinte d’une sincérité alors que Marc-André Labonté nous envoie sa pop vaporeuse teintée d’un peu de shoegaze. Le maxi offre quelques bonnes mélodies dont la pièce Quatorze qui sort du lot.
 
 

DOOKOOM – A GANGSTER CALLED BIG TIMES

UnknownTu pensais que Die Antwoord était le numéro le plus spécial de l’Afrique du Sud? Dookoom est sur le point de renverser cela. Le quatuor électro-rap est mené par Isaac Mutant qui compte à son CV quelques faits d’armes notoires: il a collaboré au premier album de Die Antwoord, a sorti plusieurs cassettes et a rappé live en compagnie de Public Enemy. Dookoom, qui fait dans le très agressif, a pris un angle plus politique que Ninja et parle des inégalités immenses qui affligent son pays. D’ailleurs, une ligue de défense des Blancs, l’AfriForum a tenté de retirer de Youtube le clip de Larney, Jou Poes qui signifie: «Patron, vas te faire enculer!». Dans un pays où les travailleurs aux conditions salariales minables sont généralement de couleur… ça a tout d’un chant révolutionnaire.


 

GIRLPOOL – GIRLPOOL EP

ad36c85c26c4325ede0ab64701d93909168c090aCleo Tucker et Harmony Tividad sont un duo punk-lo-fi-fuzz-pop… mettons. Il faut les écouter envoyer leurs pièces dépouillées avec une violence assumée pour comprendre. Ce qui rend Girlpool dangereux, ce sont les mélodies intoxicantes que l’on trouve sur ce maxi paru en douce en janvier dernier, mais qui reçoit une réelle sortie sur Wichita Recordings ce mois-ci. Vraiment ces deux jeunes demoiselles sont «trash» et franchement contagieuses.


 

VOGUE DOTS – MAUKA

a1825630161_2Un peu plus tôt cette année, nous vous avions parlé de Vogue Dots qui avait fait paraître Tosca, leur premier EP. Voici que le duo composé de Babette Hayward et Tynan Dunfield est de retour rapidement avec un deuxième maxi. Les résidents d’Halifax nous livrent un maxi qui s’inscrit dans la continuité. Avec ces nouvelles pièces, disons que ça commence à sentir le premier album! Le duo nous envoie par ailleurs une pièce un peu plus dansante particulièrement réussie: Jealous Art.
 
 


 

CARACOL X TOAST DAWG – SABRES

CaracolLe projet est né de l’union de Pascal Picard (version masculine) et Caracol. Le premier reçoit une bourse pour créer une œuvre multimédia et il décide de le faire autour de la pièce Sabres Of Truth de Caracol. Pour faciliter le tout, le DJ Toast Dawg s’intercale entre les deux et voici que un maxi de trois pièces remixées. Toast Dawg a fait tout un travail et les nouvelles versions sont particulièrement réussies. De plus, le tout vient avec un vidéoclip magnifique de l’artiste visuel. Joie.


 

BORÉAL – INTERSTICES

BoréalLes amateurs d’ambiances subtiles et travaillées seront choyés avec Boréal. La formation a fait paraître son premier maxi velouté un peu plus tôt ce mois-ci. Le combo est formé de Maxime Bérard-Chagnon (guitare), Marie-Jeanne Cazes (voix), Louis-Olivier Desmarais (guitare, voix), Isabelle Girard-Meunier (basse, voix) et Gabriel Labrie (tambours et voix). Toujours en douceur, le groupe présente cinq morceaux où les chœurs priment et où les arrangements sont maîtres. C’est un peu folk, un tantinet jazz et surtout pop.
 
 

THE SCRAP DEALERS – THE SCRAP DEALERS

a3753658254_10J’avais déjà parlé de la formation belge en mars dernier alors qu’elle faisait paraître un maxi de trois pièces. The Scrap Dealers est de retour avec un généreux EP de sept pièces. Plus ramassée que Red Like Blood, la formation est toujours agressive comme le prouve dès le début la chanson No Sense In Your Eyes. On reconnaît dans leur démarche certaines influences de groupes comme Iceage particulièrement sur Evil Ride.
 
 

HAU – EP

a0449073250_2Hau est un groupe grec qui lui aussi aime bien faire dans le particulièrement violent. C’est particulièrement bruyant, mais toujours avec un fond de mélodie qui saura charmer l’oreille de l’amateur de musique aficionado du groupe Crabe. Quelque part entre l’industriel et l’expérimental, le duo possède une aura de danger dans sa musique. Pattern 5 qui ouvre le maxi est particulièrement réussi.
 
 

TINKERBELLES – FINE ASSES

a0874465268_10De Chicago arrive le duo Tinkerbelles qui fait dans la pop trash doublée d’une attitude punk. Christian Dawson et Adam Mohundro offrent des pièces qui sont accrocheuses même si le tandem ne s’empêche pas d’arrêter en plein milieu pour dire à pleine tête: «Hold on, Hold on! You mean to tell me that she had spiders in her fucking teeth?». Bref, côté pop, on est plutôt loin de Nancy Dumais
 
 


 
 

2 commentaires

  1. Patrick, le 2014-11-28 à 13:22

    J’adore les fins de mois 🙂 Merci encore une fois pour les découvertes.

    • Stéphane Deslauriers, le 2014-11-28 à 14:36

      Tout le plaisir est pour moi et le valeureux LP Labrèche! Merci!

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.