Chroniques

Les EP de mars

LAURA BABIN – TRANQUILLEMENT

a2633581056_10Laura Babin est une nouvelle voix sur la scène montréalaise. Près d’un an après avoir terminé l’École nationale de la chanson, elle lance un maxi de cinq pièces proposant un folk poétique qui est doux à l’oreille. Pour ce premier pas, elle s’est bien entourée, faisant appel aux deux gars de Fire/Works, David Lagacé et Jonathan Peters ainsi que Jean Bruno Pinard qui a travaillé avec Dear Criminals et Caltâr-Bateau. Bref, la jeune femme, à la voix envoûtante, s’est donné des conditions gagnantes et le résultat est définitivement charmant. Sans sommeil offre une version plus rythmée de la demoiselle alors que la pièce-titre ouvre une brèche dans son intimité. De quoi vous charmer à l’approche du printemps.

laurababin.bandcamp.com/

 

QUEEN KA – LES ÉCLATS

LesEclatspxLa famille Talbi nous a déjà offert beaucoup de créations de qualité. Voici que c’est Elkahna Talbi qui nous livre ses mots puissants sous le pseudonyme de Queen Ka. C’est une parole impliquée et sans compromis que la jeune femme livre doublée d’une interprétation nuancée et intelligente. On sent le plaisir qui nappe Solitude ou encore la hargne sourde qui gronde sous Héros Silencieux. Épaulés avec justesse par Blaise Borboën-Léonard (Hôtel Morphée, Unexpect) et Stéphane Leclerc, les mots de Talbi prennent leur envol dans un slam/poésie soutenu par une trame sonore efficace. Un must pour les amoureux des mots.

queenka.ca/

 

LE WINSTON BAND – CANAJUN

folderLe premier maxi de la bande du Winston Band porte très bien son nom. On est dans un trad québécois qui se frôle au cajun louisianais tout en s’acoquinant avec un peu de rock’n’roll. Ça fait groover, ça te donne envie de te shaker le popotin avec une grosse 50 dans les mains. Dans la lignée des Canailles et du groupe suisse Mama Rosin, le sextuor offre quelques chansons à boire qui appellent le soleil et le bayou. Alors qu’ils se font plus énergiques sur J’ai fait la fête et La courte-paille, ils nous balancent aussi des ritournelles bonnes à empoigner les épaules de notre voisin de table avec Qu’est-ce que je vais faire ce soir? et Hey Madeleine. Les amoureux de cajun et de country nouveau genre risquent de tomber amoureux de la formation.

lewinstonband.bandcamp.com/

 

JESSE MAC CORMACK – MUSIC FOR THE SOUL

a3486802010_10C’est en tant que chanteur et guitariste de la formation Mak qu’on a découvert Jesse Mac Cormack. Le voici qui fait paraître un maxi intimiste où toute la place est donnée à l’émotion. Dans la lignée des Xavier Rudd et du folk américain livré avec âme, le montréalais offre quatre pièces réconfortantes et touchantes. Where We Meet installe rapidement l’univers dans lequel navigue le compositeur alors qu’il est en solo. On est charmé par la beauté de la voix de Mac Cormack qui vibre sur Story Board. Bref, pour les amoureux de folk à saveur soul, voilà un maxi à se mettre dans les oreilles.

jessemaccormack.bandcamp.com/

 

KILL MATILDA – #PUNK#ZOMBIE#ROCKNROLL

punkzombierocknroll-ep-cover-high-resÀ entendre Dusty Exner crier: «I Want Revenge» sur le nouveau maxi de Kill Matilda, vous vous direz sans doute que de contrarier la jeune femme est une très mauvaise idée. Fidèle au son qui a fait leur réputation, la formation originaire de Colombie-Britannique lâche un nouveau maxi coulé dans le même punk-rock, aux touches parfois hardcore et parfois psychobilly. Le trio ne lésine pas sur l’agressivité tout en accouchant de quelques bonnes mélodies dont la pièce qui ouvre la galette: Pomegranata. Bref, ça rock et si vous aimez le punk-rock canadien, vous serez servi.

killmatilda.com/

 

MAN WITH A MISSION – DON’T FEEL THE DISTANCE EP

10168355_10153952171975065_1406881570_nTrès peu connu de ce côté-ci de l’Océan… Pacifique, car oui, Man With A Mission est une formation nipponne qui du côté de la plus imposante flaque d’eau sur Terre fait accourir les foules. Mais ça sonne comment LP? Le groupe fait dans l’alternatif influencé par le dance-punk et l’électro tout en portant une attention particulière à la mélodie qui est assurément leur cheval de bataille. Oui, c’est parfois un peu kitsch, mais faut se le dire, leurs maudites mélodies sont contagieuses et entraînantes. Pis man… ils portent des têtes de loups… come on!

www.mwamofficial.com

 

FOURMI – SUPER PLASTRON

a4123970696_10Fourmi est un réalisateur français qui s’amuse à livrer un électro-bizarre-qui-semble-venu-de-l’espace. Voilà qu’il accouche de Super Plastron, un maxi de quatre courtes pièces qui sont à la fois attirantes et hors normes. On n’est pas très loin du Piu-Piu montréalais. L’hyperactivité est la règle, mais Fourmi sait aussi se faire plus détendu. Entre autres sur Dog, où les synthétiseurs chauds vous bercent tranquillement. Un sitedemo.caucteur à découvrir.

www.ffourmi.com/Fourmi/home.html

 

THE SCRAP DEALERS – RED LIKE BLOOD

a3302087830_10Mon histoire d’amour avec les Belges n’est pas neuve. Ce terreau fertile en musique marginale de tout genre est venu une fois de plus me charmer les tympans. Cette fois-ci, c’est la formation The Scrap Dealers qui lance son maxi Red Like Blood. Le quintette fait dans un rock’n’roll à l’attitude punk bien sentie. La pièce-titre est particulièrement accrocheuse alors que Get Out Of My City est garrochée au max comme le dirait si bien l’ami Fabien. Pour les amoureux de rock’n’roll et de punk, c’est un groupe qui pourrait très bien vous intéresser.

thescrapdealers.bandcamp.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.