Chroniques

Les EP à LP de décembre 2018

Les derniers EP à LP de l’anneé où on attrape les quelques sorties de décembre et une ou deux sorties de novembre. À l’année prochaine les mélomanes!

 

Lesser Evil — Lesser Evil EP

À la toute fin de novembre, le duo Lesser Evil a laissé tomber cette bombe d’EP. Ce duo est composé de Christophe Lamarche-Ledoux (Chocolat, Organ Mood et feu doux) et Ariane M. La paire nous envoie une collection de chansons électroniques qui flirtent avec l’industriel sans les guitares bruyantes par moments comme sur Caution et V.W.. Mais les deux peuvent aussi se faire plus vaporeux comme la sensuelle Sight Of le démontre. Un premier EP tout à fait satisfaisant des deux musiciens.

Charlotte Gainsbourg — Take 2

À l’approche des fêtes et un an après l’excellent Rest, Charlotte Gainsbourg nous envoie un petit cadeau avec Take 2. On retrouve sur cet EP trois nouvelles chansons, dont le simple Such A Remarkable Day paru la semaine dernière. On est dans les mêmes sonorités que Rest, mais avec différents thèmes au niveau des textes. On a aussi droit à deux versions live de chansons : les superbes Runaway et Deadly Valentine.

The Decemberists — Traveling On

The Decemberists continue à livrer l’indie-rock auquel la formation nous a habitués sur Traveling On. Sans se défaire du moule, le groupe coule plutôt exactement dans la même forme ses compositions qui feront plaisir aux fans. Les titres ont d’abord été enregistrés pendant les sessions pour leur dernier album : I’ll Be Your Girl.

 

Hochelaga — L’important c’est ce qui compte

Hochelaga c’est un projet entre amis, sans prétention pour le fun. On y retrouve le comédien Simon Daoust-Fréchette qui ressort ici son côté humoristique. Le groupe joue sur la nostalgie, l’humour bon enfant et des rythmes rock bien sympathiques. Un peu comme un mélange des Trois Accords et des débuts des Cowboys Fringants. Le genre d’EP qui te rappellera les bons jours du Cegep quand tu suivais une formation en jeu vidéo ou tes premiers moments d’implications sociales au sein de l’asso.

Ellis — The Fuzz

L’Ontarienne Linnea Siggelkow présente son EP The Fuzz qui honnêtement frappe dans le mile. C’est du bon rock, un peu bruyant, un peu réverbéré, mélodique et mélancolique. Ça fait penser à un mélange des Cardigans et Snail Mail. Les 6 titres qu’elle présente sur l’EP sont une excellente carte de visite pour nous intéresser à ce qu’elle fait. Une jeune Canadienne à surveiller dans les prochains mois!

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.