Chroniques

LAURENCE-ANNE : D’une surprise à l’autre.

Dernièrement, l’autrice-compositrice-interprète Laurence-Anne a dévoilé le premier extrait, Indigo, de son deuxième album qui devrait paraître plus tard dans l’année. Pour l’occasion, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec elle pour parler de ses projets et de sa direction artistique.

C’est pendant un magnifique mercredi matin que j’attendais nerveusement l’appel de Laurence-Anne pour parler de sa dernière chanson, Indigo, sortie cette semaine. Celle qui nous a offert Première Apparition en 2019, suivi du EP Accident, nous a non seulement offert une nouvelle chanson douce, profonde et poétique, mais aussi un vidéoclip tout aussi brillant que les précédents.

Alors que l’entrevue était sur le point de commencer, son chien a tenu à marquer sa présence sur le téléphone, le temps de détendre l’atmosphère. Dans le communiqué de presse, on mentionne que c’est sa chanson Indigo, paru mardi dernier qui était la chanson la plus émotive de son prochain album, ce qu’elle m’a confirmé : « Quand tu composes une chanson, tu es vraiment dedans et tu ne prends pas nécessairement de recul directement pendant que tu l’enregistres. Après avoir fini la chanson, on se retrouve, avec les membres du band, et je me suis rendu compte que certains de mes musiciens ont versé une larme, que ça allait chercher des émotions.» Quand Laurence-Anne écrit une chanson, elle n’a pas la même approche que quand elle l’écoute pour la première fois.

Pour tout ce qui approche la direction artistique du prochain album, la chanteuse travaille avec ses deux amis de la boîte Juste Du Feu et pendant la gestation visuelle pour Indigo, ceux-ci ont pensé contacter le réalisateur Matthew Rankin, qui a notamment réalisé le film Le Vingtième Siècle, pour mettre en scène la vision du groupe en image. Celui-ci n’avait jamais réalisé de vidéoclip dans le passé. L’envie d’expérimenter avec les idées et les concepts cinématographiques a beaucoup intéressé le groupe. Tourné en 16 mm, Laurence-Anne ne cache pas sa joie face au résultat final.

«IL FAUT ATTENDRE L’ÉCHO D’UN ACCIDENT»

En 2020, Laurence-Anne sort l’EP Accident. Première collaboration depuis sa signature avec la maison de disque Bonsound la même année. L’EP est constitué de trois chansons qui peuvent être perçues comme un triptyque. Sollicitée sur son intention, celle-ci témoigne que le résultat final est né d’une surprise : «Ces chansons ont été enregistrées en janvier 2020 puis j’avais en tête de poursuivre, de travailler autour de ça pis de faire l’album sur ces pièces-là. Finalement est arrivée la pandémie (…) pis ç’a mis, un peu, un frein sur les activités de studio, compositions et arrangement en groupe. Comme les chansons allaient déjà si bien ensemble, je me suis dit que ça allait d’un tout complet pis que ça fonctionnait vraiment comme une bulle, une histoire qui allait ensemble».

À l’occasion de la sortie d’Accident, celle-ci a conçu, avec ses amies Cassandre Émanuel et Jean-Benoît Duval, un court-métrage inspiré des influences de chacun sur la musique du EP complet.

Pour continuer l’année en beauté, l’autrice-compositrice et interprète m’a révélé qu’elle oeuvrait sur plusieurs projets de vidéoclips en prévision pour la sortie de l’album. Elle ne cache pas qu’elle a de grosses ambitions pour des spectacles devant public. Notamment de travailler sur une scénographie complète avec ses amies de la compagnie Pestacle. La compagnie qui a notamment conçu la scénographie complète du Montréal Musique Show qui était diffusé en mode virtuel dans le cadre du festival M pour Montréal dont a fait partie Laurence-Anne.

L’extrait Indigo est maintenant disponible sur toutes les plateformes de diffusion.

En collaboration avec le 101,9 CHAI et Bonsound

Crédit photo: Xavier Cyr / Juste du Feu

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.