Chroniques

Andre Papanicolaou

FICG 2021: Comment devenir musicien, avec Andre Papanicolaou

Discussion avec l’artiste québécois et directeur musical du Festival International de la chanson de Granby (FICG), Andre Papanicolaou, à propos de l’importance de cet événement unique et formateur pour les jeunes musicien.nes émergent.es.

Encore une fois cette année, le FICG a sélectionné 24 projets émergents pour les 53e demi-finales de son Grand Concours Hydro-Québec.

Car outre sa programmation de concerts truffée d’artistes de renom comme Luc de Larochellière, Vincent Vallières et Sarahmée, le FICG organise annuellement son Grand Concours Hydro-Québec. Chaque soir du 17 au 20 août 2021, 6 des 24 demi-finalistes se donneront en spectacle afin d’accéder à la finale de la compétition.

Léguer l’expérience

Le concours offre, certes, une vingtaine de prix alléchants et de bourses généreuses à ses participant.es, mais il sert aussi principalement de formation intensive sur le métier de musicien.ne… Chose qu’on n’apprend pas dans les livres, mais plutôt avec l’expérience. Et qui dit expérience, dit essai-erreur. C’est ce qu’avance Andre Papanicolaou, qui s’occupe de la direction musicale du FICG depuis quelques années déjà.

«Le concours est super important, parce que ce métier-là, c’est l’un des rares métiers où il n’y a aucune route claire à suivre. Tu veux devenir avocat, tu sais quoi faire. Tu dois prendre un chemin établi pour te rendre à un [endroit] X,Y,Z… Dans la musique, c’est vraiment pas clair. Surtout quand on est jeune, on a tendance à apprendre par essai-erreur. On fait des affaires, on prend des contrats, et après on se dit «ah j’aurais pas dû faire ça comme ça». 

Dans le sillon du Grand Concours Hydro-Québec, les 24 demi-finalistes y apprennent comment gérer des situations professionnelles dans le domaine de la musique, la présence sur scène, l’importance de la bonne communication avec son groupe de musique ou ses musiciens accompagnateurs, la manière dont on balance notre son, comment on chante dans un micro, comment on présente nos chansons, comment on reste en contrôle de la situation si on se trompe pendant une prestation.

«Moi j’aurais ben aimé savoir ça. Avec du recul, ça m’aurait beaucoup aidé», avoue Papanicolaou.

Aujourd’hui, celui qui a acquis la sagesse de l’expérience est fier de pouvoir léguer ses connaissances grâce au Festival. «Ça c’est un rôle que je prends très au sérieux. C’est important que leur expérience soit positive, car plusieurs d’entre eux n’auront jamais joué avec un vrai groupe de musique live! Y’en a qui n’en ont jamais fait.» Les participant.es pourront ainsi sauter du tremplin avec confiance.

Faire briller 24 projets

Au bout du fil, Papanicolaou jubile. Après avoir eu très peur de ne pouvoir mener à terme les 52e et 53e éditions à cause de la pandémie mondiale, le coach est heureux de voir que le Festival a su s’adapter rapidement à la situation. «Après une année et demie comme on vient d’avoir, on est tellement heureux de travailler que tout le monde a le gros sourire! La grosse banane dans la face», s’exclame-t-il en éclatant de rire.

Car même si Papanicolaou et son quintette doivent jongler avec pas moins de 72 chansons différentes, le défi principal du directeur musical est de se faire caméléon dans l’univers de chacun des 24 projets, tout en les enlignant sur la voie de la réussite.

«On essaye le plus possible de respecter l’univers de chaque artiste parce qu’évidemment, ils sont là pour présenter leur matériel et se présenter aussi. On a comme mission de leur rendre justice, de faire briller les participants.»

C’est aidé des musiciens Simon Blouin (batterie), Amélie Mandeville (basse, choeurs et claviers), Myëlle (violoncelle et choeurs), Joss Tellier (guitare) et Denis Faucher (claviers) qu’Andre Papanicolaou accompagnera les 24 demi-finalistes sur le terrain. Comme on dit par chez nous, c’est bien blood tout ça.

Demi-finale 1

Ayant lieu le 17 août 2021.

Demi-finale 2

Ayant lieu le 18 août 2021.

Demi-finale 3

Ayant lieu le 19 août 2021.

Demi-finale 4

Ayant lieu le 20 août 2021.

À propos du Grand Concours Hydro-Québec

Animés par le mélomane Nicolas Ouellet (Jusqu’au bout sur les ondes d’ICI Première), les spectacles des demi-finales seront présentés du 17 au 20 août dès 19h 30 en formule présentielle au Palace de Granby, en Montérégie, en plus d’être diffusés gratuitement sur les plateformes numériques du Festival.

Les demi-finales sont exécutées sous la direction musicale d’Andre Papanicolaou et de ses cinq musiciens. Robert Bellefeuille en assure la direction artistique et la mise en scène. Plus d’une vingtaine de prix seront remis aux participants. À l’issue des demi-finales, le jury sélectionnera quatre candidats qui se retrouveront en Grande Finale le mercredi 25 août, à 19 h 30. L’artiste récipiendaire du prix du public, s’il n’a pas déjà été choisi par le jury, s’ajoutera comme 5e finaliste.

Pour en savoir plus, visitez le site web du FICG.

Crédit photo: Page Facebook d'Andre Papanicolaou