Chroniques

Entrevue avec IAMX: Le loup du désert

On pourrait croire que le désert est un lieu hostile où peu d’êtres survivent, mais Chris Corner, alias IAMX, fait exception à cette règle. Le désert californien est un terreau fertile à la création pour l’artiste, qui y a conçu son dernier album, Alive in New Light. Joint entre Stuttgart et Munich, il nous parle de son processus créatif, de sa guérison, de censure et de féminisme.

JETLAG IN THE DESERT SUNRISE . HAD A LITTLE TIME WITH WONKY-FACE HERE @iampolarx AND TIME TO REFLECT ON THE WONDERFUL EUROPEAN TOUR WE JUST DID. I WANT TO THANK MY BAND AND CREW FOR MAKING IT ALL POSSIBLE. JANINE (bass, keys, vox)@madamegezang , SAMMI (keys, vox) @sammidoll , JON (drums)@jonsiren , MARK GUY (tour manager), STEFAN (foh sound)@stl.audio , BRETT LEITCH (stage manager and backline), PAUL (technical director)@paulmullen , JULIA (foh lights) @j.lochmann , ELLA (merch)@fondakaos , AND FOR COMPLETION OF THE LIST – CHRIS (vox, keys, visuals, light programming, stage design and a bit of music on the side). AND, OF COURSE, THANK YOU TO THE BEAUTIFUL @thekatvond FOR MAKING IT OUT TO SOME OF THE SHOWS AND AMPLIFYING THE PLEASURE . BUT MOST OF ALL THANK YOU MY FRIENDS FOR BEING THERE FOR US. I CAN’T WAIT TO SHARE THIS SPECTACLE WITH THE US, CANADA AND MEXICO. LOVE X

Une publication partagée par IAMX (@iamx) le

Le groupe a créé 8 albums en 14 ans, et il conquiert de plus en plus de territoire. « IAMX se compare à un loup. Il a toujours faim, est déterminé, et il… ne s’arrêtera jamais! [rires] Il est un peu incontrôlable, et cet album est le prolongement de tout ça. »

D’emblée, Chris Corner raconte que la tournée est merveilleuse, et que la réaction à l’album est bonne. « C’est simplement fantastique de voir cette énergie, de sortir de mon studio, et de voir ces gens qui me regardent droit dans les yeux accepter ma musique, et me donner beaucoup d’amour », dit Corner, qui a eu une vilaine grippe depuis le début de la tournée. « Ça, c’est une nouvelle expérience… Mais au moins, je peux toujours faire les spectacles!»

L’album Alive in New Light (critique ici!), lancé le 2 février dernier, a été produit dans le désert californien, dans une roulotte transformée en studio. « Petit à petit, j’ai gravité vers une sorte de vase clos, dans ce désert que j’aimais beaucoup [rires]. C’est vraiment unique et bizarre, et je trouve ça tout à fait inspirant. Le son est différent là-bas. Il y a tant de beauté. C’est très rude, mais ensoleillé, et pourtant très froid… Il y a beaucoup d’extrêmes, et je ne suis pas habitué à ça, ayant grandi dans l’Europe grise et mouillé. Alors [le désert] c’est très exotique. » Et comment décrirait-on les sons qu’engendrent les espace vides? « Le sable est comme une couverture enroulé autour de toi, tout le temps. C’est très silencieux et pesant, et on sent qu’on a les les pieds bien ancrés au sol. J’ai senti que je pouvais vraiment me concentrer sur la musique. »

On pourrait dire que Chris Corner a finalement repéré son étoile polaire pour le guider dans la nuit… « Ah! [rires] J’ai définitivement trouvé un endroit où je me sens en paix. J’ai guéri, après des années de combat avec la dépression clinique et une crise personnelle… C’est un immense soulagement d’être encore capable d’écrire de la musique, et d’être transporté par cela. » Il mentionne également que Alive In New Light symbolise cette nouvelle ère.

Corner mentionne que ce nouveau souffle provient de l’intérieur. « Je crois qu’il y a un puits immense de confiance en chacun de nous qui est inexploité. Nous sommes tellement accaparés dans les entraves modernes de la société — anxiété, dépression, burnout, trop-plein d’information… Malheureusement, ça prend souvent une crise pour se rendre à un endroit différent, et c’est ce qui s’est passé avec moi. Ensuite, quand tu prends le temps de guérir, tu vois à quel point tu es fort — un ensemble d’atomes connectés à l’Univers… Je crois que tu peux aller de l’avant, quand tu te libères de la peur et que tu t’abandonnes à toutes ces émotions puissantes », dit le chanteur.

D’autre part, le vidéoclip de Stardust a été censuré à plusieurs endroits, comme la Russie et la Turquie. « C’est un processus très frustrant. Je n’avais pas l’intention de provoquer de la controverse ou de repousser les limites. Pour moi, c’était un vidéo normal. IAMX est une déclaration féministe; c’est du point de vue d’un homme, mais j’ai grandi avec la puissance des femmes autour de moi », explique le musicien, qui raconte que sa mère était une femme forte, et que sa soeur l’habillait comme une fille. « J’adore le travestisme et la féminité — c’est tellement mieux que le monde masculin… Cela a toujours été une partie centrale de IAMX. Quand je fais des vidéoclips, je veux impliquer des femmes ayant des opinions, [des femmes influentes comme] Kat Von D. C’est important pour moi de transmettre ce message. Mais quand les grands concepts du féminisme deviennent des contenus à caractère sexuel, ce n’est plus vraiment ce dont il est question… »

Une nouvelle collaboration avec Kat Von D serait-elle envisageable? « Oh! Je crois qu’elle veut que je participe à son disque, peut-être faire des chants… Ce serait formidable, j’aimerais faire ça. C’est si facile travailler avec elle, elle est entreprenante et terre-à-terre. Elle cadre parfaitement dans notre petite clique. Nous l’aimons beaucoup, et sommes devenus de véritables amis. Je crois qu’il y aura beaucoup d’autres collaborations dans le futur», conclut le musicien.

Bref, attrapez la meute de loups lors de leur tournée, qui s’arrêtera à Montréal le 26 avril prochain, au Belmont! Alive In New Light est disponible ici, et on peut également l’écouter sur Spotify ou Apple Music.

Crédit photo: Gretchen Lanham

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.