Chansons

Marie-Gold

Maison de Dicks

Marie-Gold dévoile un second extrait de son premier album prévu pour le vendredi 11 février, Bienvenue à Baveuse City. Il s’agit du vers d’oreille Maison de Dicks

La pièce se veut « volontairement un jeu de mots avec maison de disque » dans laquelle « la rappeuse fait clin d’oeil aux différentes relations qui ont teinté son cheminement artistique dans un milieu majoritairement masculin. » Avec Maison de Dicks, Marie-Gold écorche les hommes de l’industrie de la musique, et surtout ceux du rap. Une apparition de Calamine vient souligner que la réalité n’est pas la même pour les rappeuses homosexuelles. 

Les rappeuses lesbiennes ne connaissent pas ce problème
Calamine a dit que j’peux le dire, so I don’t give a damn
« Yooo ils m’prennent pour une dickkk maaan »
Moi j’me fais barrer d’un band dès que j’ai fuck le master plan

Marie-Gold et Calamine dans Maison de Dicks

Pour Maison de Dicks, Marie-Gold s’est entourée d’une équipe 100% féminine. Elle en signe elle-même la réalisation et Gabriella Quesnel-Oliva s’est occupée de la production. Comme la rappeuse le dit elle-même : « Ne vous laissez pas leurrer par son titre, car derrière les fondations de ce bâtiment, se cache une all-women team incroyable : Cloé Laf aux images; Chanael Burat aux marionnettes; Mélissa Desjardins aux styles de poupées; Chaira Fossati sur la maison… et god damn, j’ai tellement de girls à citer. » De plus, l’artiste montréalaise Pony (Gabrielle Laïla Tittley) signe le graphisme du vidéoclip.