Actualités

Tyler, The Creator : de l’adolescent au créateur mature

De la sortie du mixtape Odd Future en 2008 à Igor paru en mai dernier, Tyler, The Creator a fait un chemin aussi grand que surprenant.

Il y a quelques années, Tyler, The Creator était le rappeur qui était accusé d’homophobie et d’être vulgaire. C’était en partie fondé. Il utilisait souvent de gros mots et s’amusait régulièrement à faire de mauvais coups filmés. Bon, il faut dire aussi qu’il n’avait que 17 ans.

via GIPHY

Il a exprimé qu’il utilisait ces mots dans le but de faire réagir les gens. Visiblement, ça a fonctionné. De plus, Tyler, The Creator a toujours été très proche de Frank Ocean, l’homme qui a ouvertement exprimé qu’il avait vécu une expérience homosexuelle. Un tabou dans la communauté hip-hop. Il y a vraiment quelque chose d’unique chez Odd Future.

La provocation est un élément clé du début de sa carrière. Ça s’est poursuivi sur son deuxième album, Goblin. Yonkers est un bon exemple de l’univers noir dans lequel il nous entraînait.

Cette époque de Tyler, The Creator a contribué à l’émergence d’un mouvement de rap emo qui utilisait des éléments du rock et des paroles plus crues. Avec le temps, ça s’est transformé en un univers déjanté où l’humour tient une place importante. Domo 23 est un bon exemple de Tyler, The Creator qui se fout de la gueule de tout le monde, incluant des gens qui le critiquent.

Ce qui a commencé à se faire plus clair au moment de la sortie de Wolf était le talent de compositeur de l’Américain. Toujours un peu au-devant des modes, il aime beaucoup faire des changements radicaux. Passer d’une pièce plutôt acerbe à une balade amoureuse.

Le sentiment amoureux a occupé progressivement une plus grande place dans l’œuvre de Tyler. Alors que Wolf était un album concept qui évoquait l’adultère de sa copine, dans les deux suivants on retrouve des ritournelles qui sont franchement romantiques.

Une autre grande influence sur les dernières créations de Tyler est son amitié avec A$AP Rocky avec qui il a composé de nombreuses pièces. Les deux sont partis en tournée ensemble (avec Danny Brown et Vince Staples en première partie 😱 ). Cela a donné naissance à une amitié qui continue à ce jour. Et surtout, ça nous a donné quelques bons morceaux, dont Potato Salad.

Eh puis, en mai dernier, Tyler, The Creator lançait le marquant IGOR où il continue de s’imposer comme étant l’une des figures incontournables du rap actuel. Non seulement tisse-t-il de bonnes mélodies, mais en plus il montre le chemin de l’avenir dans ses compositions.

Les personnages sont toujours présents et l’humour continue de colorer l’ensemble de l’œuvre. Par contre, une sincérité limpide des émotions qui sont exprimées est maintenant présente dans les textes. On sent la maturité de Tyler, The Creator qui se pose des questions qui vont plus loin que l’envie de choquer les gens.

Tout ça pour dire que ce serait une bonne idée d’aller le voir à la Place Bell le 11 septembre avec Jaden Smith (le fils de Will Smith!) et Goldlink. En plus, ils vont sans doute faire cette pièce :

*Cet article a été rédigé en collaboration avec Evenko.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.