Actualités

(Re)découvrir Paysages du jour tranquille de Blanche Baillargeon

Cela fait un peu plus de trois ans que Paysages du jour tranquille est paru. Les derniers jours de printemps le portaient jadis, aujourd’hui, c’est l’été caniculaire qui dansera au rythme des pièces qui balancent entre jazz et musique du monde.

 

C’est qui ça Blanche Baillargeon? Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, c’est une musicienne qui participe à plusieurs projets, en commençant par Christine Tassan et les imposteures. Ce quatuor tout féminin donne dans le jazz manouche et surfe sur les rythmes tziganes enivrants. Ce n’est pas le seul projet auquel elle contribue avec sa contrebasse. On la retrouve aussi au côté de Lysandre Champagne dans Misses Satchmo qui s’amuse avec le répertoire de Louis Armstrong et du jazz de La Nouvelle-Orléans des années 20 et 30. C’est aussi une auteure-compositrice-interprète qui a lancé son propre album en 2015 : Paysages du jour tranquille.

Portugal, délicatesses et tableau sonore

Paysages du jour tranquille est une œuvre qui joue sur l’évocation. Elle inspire tantôt les après-midi paresseuses dans un parc lorsque le soleil se fait cuisant, tantôt les soirées enfumées des bars à scotch. Chego Perto qui chante l’amour naissant et le passage de la mélancolie est un bel exemple de ce que Blanche Baillargeon est capable d’établir comme atmosphère. C’est à la fois velouté et joyeux, mais avec une certaine retenue. Comme si une pudeur l’empêchait de se donner totalement à cette nouvelle aventure qui semble faire battre son cœur. Chantée en portugais, la pièce trouve le moyen de réjouir malgré ses petits sauts de saudade.

L’amour tient une place de choix dans la composition et les rares paroles de Paysages du jour tranquille. Sur Canção, la contrebassiste chante :

Canção para o homem lindo

Quem ama como ninguém sabe amar

Faz de mim flor delicada, leoa furiosa

Faz de mim mulher preciosa, menina feliz

 

Qui peut se traduire par:

Chanson pour l’homme beau

Qui aime comme personne ne sait aimer

Fait de moi fleur délicate, lionne furieuse

Fait de moi femme trésor, fille heureuse

 

Des paroles à faire rougir le destinataire! L’amour passe aussi à travers les douces mélodies que nous propose Baillargeon sur Paysages du jour tranquille. Dors, merveille possède une ligne de basse qui nous chante une berceuse avant d’être habilement rejointe par les cuivres d’une douceur calmante. Tout cela se déverse dans Philomène qui invoque la nuit étoilée avec ses cordes lancinantes. L’album nous propose à plusieurs reprises des sonorités qui sortent de l’ordinaire comme Nicolas Letarte qui débarque avec sa scie égoïne aux allures d’ovni mélancolique sur Avril.

De la musique sur mesure pour les soirées en plein air

Ça tombe bien parce que Blanche Baillargeon présentera les pièces de Paysages du jour tranquille le 13 juillet à 19 h 30 à Laval. Le vieux Sainte-Dorothée est un décor bien charmant pour accueillir les chansons de la contrebassiste-chanteuse. Tout au long de l’été, les zones musicales proposeront des spectacles aux Lavallois, mais aussi à tous ceux qui veulent s’y joindre. En tout, c’est plus de 40 spectacles en extérieur qui auront lieu d’ici le 23 août couvrant tous les styles de musique. Et c’est Blanche Baillargeon qui donnera le coup d’envoi de cette initiative vendredi soir avec ses pièces belles et contemplatives.

Pour plus d’information sur les zones musicales de Laval, c’est par ici.

Pour en savoir plus sur Blanche Baillargeon, c’est par ici.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.