Actualités

Patrick Watson mermaid

Patrick Watson dévoile trois chansons surprises

Ses nouvelles compositions s’inspirent de la ville de Lisbonne et mettent en vedette la chanteuse et compositrice portugaise Teresa Salgueiro ainsi que le Attacca Quartet de New York.

Sortant de nulle part ce matin, l’auteur-compositeur-interprète montréalais Patrick Watson dévoile un microalbum contenant deux magnifiques chansons en anglais et en portugais, ainsi qu’une pièce instrumentale.

À partir de maintenant, il annonce qu’il explorera davantage les parutions courtes de trois chansons au lieu du format ‘album’, par souci de liberté artistique, mais aussi pour continuer à capter l’attention de ses fans.

«Il s’agit d’une structure historique, assez longue pour créer un monde, mais assez brève pour capter l’attention des gens en cette ère moderne. Je crois que cela donne plus de liberté à l’artiste qu’un album traditionnel, et je crois que c’est un format intéressant à explorer. Nous écoutons tous du contenu plus court à cause des médias sociaux et, à travers l’histoire, la longueur des pièces, la structure des idées et les méthodes de diffusion ont évolué — des poèmes symphoniques de Franz Liszt à la musique d’ameublement d’Erik Satie, sans oublier le passage du vinyle au CD. La façon dont nous consommons la musique a toujours eu un impact sur l’approche des musiciens lorsqu’ils composent leur musique.»

« Ces trois pièces sont inspirées de la dernière fois où j’ai déambulé dans les rues de Lisbonne. C’est mon endroit préféré pour errer, on dirait que les rues chantent une mélodie merveilleusement mélancolique, qui nous pousse à nous perdre dans de petites routes sinueuses. D’où la sirène du titre. C’est une ville incroyable, celle dont je me suis le plus ennuyé durant le confinement. »

Pour deux des morceaux du maxi, Patrick Watson s’est fait le cadeau de collaborer avec la chanteuse portugaise Teresa Salgueiro, membre fondatrice du groupe de fado et de pop Madredeus, actif à partir de 1987. Le musicien explique qu’il a rencontré l’univers de cette artiste à travers la bande originale du film Lisbon Story  de Wim Wenders.

«Sa musique a eu un grand impact sur moi, alors c’était plaisant d’avoir le privilège de collaborer avec elle. J’ai toujours trouvé que le portugais était une langue riche et musicale, c’est un honneur que Teresa en partage la beauté dans ces chansons.»

À propos de la dernière composition instrumentale ornant l’EP, Patrick Watson s’aventure du côté des musiques électoacoustiques et modulaires. Le résultat est magnifique, juxtaposé au travail de cordes du Attacca Quartet de New York.

«Ces deux dernières années, j’ai passé beaucoup de temps à faire des recherches sur la musique électronique et modulaire; la troisième pièce, « Can’t Stop Staring at the Sun » est une célébration de tout ce merveilleux matériel que j’écoute.»

La pochette de A Mermaid In Lisbon est une oeuvre de Teen Adult.

En mars 2021, Patrick Watson nous offrait une reprise de la chanson Que reste-t-il de nos amours de l’artiste français Charles Trenet. Le précédent album du pianiste et chanteur Waves, paru en 2019 sous Secret City Records, avait été nominé aux Prix Juno dans la catégorie Meilleur Album Adulte Contemporain en 2020.

Crédit photo: Teen Adult