Actualités

FIJM 2019 : 5 artistes alternatifs

La 40e édition du Festival International de Jazz de Montréal, qui aura lieu du 27 juin au 7 juillet, propose à nouveau cette année une programmation rassemblant des artistes venus des 4 coins de la planète. En plus de présenter des artistes de jazz, le festival étale ses horizons musicaux en abritant des artistes de tous les styles. Parmi la liste se trouve des artistes alternatifs, mélangeant de la pop, du rock et toutes sortes de choses. Voici 5 cinq artistes cadrant dans le style qui seront de la partie pour piquer votre curiosité.

Alt-J – Salle Wilfrid-Laurier – 2 et 3 juillet

Même s’ils n’ont plus besoin de présentation, il vaut toujours la peine de parler de ce trio anglais au style plus qu’élargi. Débarquant au Jazz pour la première fois, ils sauront assurément plaire à un public hétéroclite. Pour une première rencontre ou pour des retrouvailles avec le groupe, le mot « étonnement » risque de se retrouver dans vos discussions après-spectacles. Alt-J, c’est non seulement un groupe de rock et de pop, c’est aussi un groupe qui se lance dans l’univers du country, du hip-hop, du folk et de bien d’autres combinaisons. Auteur de 3 albums à succès, en plus d’un remix de leur album troisième opus Relaxer nommé Reduxer, le groupe débarque en ville et on ne sait pas à quoi s’attendre. Ça promet.

Connan Mockasin – Club Soda – 4 juillet

Ce curieux personnage sait comment faire valser une foule de tout bord tout côté, et on ne s’attend à rien de moins lors de son passage au festival. Travaillant sur plusieurs sphères, vagabondant à travers de nombreuses collaborations et de projets solos, Connan Mockasin est un artiste qui marque une époque où l’éclatement des styles est au rendez-vous. Au plus fort de sa dernière sortie, Jassbusters, une première en cinq ans sous son nom de scène, le Néozélandais vient à Montréal pour y partager un bon moment en compagnie des curieux comme ceux qui ont soif de connecter avec sa musique en face à face. C’est calme et rêveur, tout pour faire du bien. En prime, la chanteuse québécoise Helena Deland en première partie, très certainement une belle découverte à faire.

Bahamas – Théâtre Maisonneuve – 5 juillet

Dire que l’artiste torontois Afie Jurvanen alias Bahamas est un artiste qui s’en tient uniquement au folk serait tromper les oreilles de l’auditeur. À l’arrivée d’un très beau moment dans sa carrière, gagnant un Juno au passage pour son dernier album Earthtones, Jurvanen continue sur son élan amorcé il y a déjà plus d’une décennie. La pop et le rock font également partie de l’univers de celui qui a déjà ouvert pour Robert Plant, The Lumineers et City and Colours. Bahamas, c’est donc un incontournable pour ceux qui ont envie de se dandiner sur une voix mélodieuse et des notes de guitare et des arrangements qui en valent le détour. La chanteuse et harpiste pop Emilie Kahn assurera la première partie, question de plonger les spectateurs dans un univers planant.

Joe Bel – M2 – 1 et 2 juillet

Artiste lyonnaise multidisciplinaire, étant comédienne en plus de composer et de chanter, Joe Bel débarque dans la métropole montréalaise au plus fort de son premier album solo, notamment réalisé en collaboration avec Marcus Paquin qui a notamment travaillé avec Arcade Fire. Dreams, son dernier album, donne envie de prendre la route avec sa sonorité pop-soul-folk. C’est une belle énergie qui se dégage de sa musique qui annonce une invitante double programmation.

Matt Holubowski – Scènes TD – 6 juillet

Il serait facile de se perdre des heures en parlant de Matt Holubowski, mais l’essentiel permet d’en savoir assez pour susciter l’intérêt de plusieurs sur celui qui fera office de spectacle extérieur gratuit de clôture du festival. Multi-instrumentiste, le chanteur québécois, principalement reconnu pour son style folk, baigne dans la conception d’un troisième album prometteur après deux réalisations très bien reçues et une pause pour se ressourcer. Amateurs des voix qui ne vous laissent pas indifférent, c’est décidément un spectacle à voir.

Il faut donc s’attendre à un festival qui vide son carquois en lançant des flèches dans tous les sens. Pour ne rien manquer de tout ce qui entoure la 40e édition, c’est ici que ça se passe.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.