Actualités

Deux pièces inédites et un documentaire pour Chelsea Wolfe

Chelsea Wolfe dévoile deux chansons inédites issues des sessions de son album Birth of Violence ainsi qu’un documentaire la suivant lors de cette tournée.

Chelsea Wolfe a fait paraître Woodstock, une reprise de la pièce de Joni Mitchell et Green Altar, une pièce originale inédite aujourd’hui. Green Altar est une chanson d’amour qu’elle a écrite pour ses amis Bill Crisafi et Hogan McLaughlin lorsqu’elle a appris qu’ils étaient fiancés. Elle les a imaginés s’épouser dans un grand espace verdoyant à l’extérieur de ruines d’un majestueux château, puis la chanson était née.

Alors que je préparais la tournée de Birth of Violence, je regardais beaucoup de vidéos de Joni Mitchell. Une performance canadienne de 1966 de sa part a inspiré le vidéo de ma pièce Highway. Une soirée, après avoir travaillé sur le spectacle, Ben (Chisholm) et moi passions du temps ensemble et je laissais les vidéos de Joni jouer en arrière-plan. Woodstock a commencé à jouer, et je me suis mise à chanter avec elle. Puis, j’ai simplement demandé à Ben s’il accepterait d’en faire une reprise avec moi pour la tournée. On est retourné au studio et on l’a travaillé. La reprise est venue assez naturellement et c’était une joie de la jouer chaque soir. Joni est évidemment une grande inspiration pour ce côté de ma musique, donc il semblait normal de lui rendre hommage.

Chelsea Wolfe sur sa reprise de Woodstock de Joni Mitchell.

Chelsea Wolfe a également rendu disponible un documentaire officiel de sa tournée de 2019 Birth of Violence. Cette dernière a connu le même sort que bien des tournées en 2020, soit son arrêt impromptu à cause de la pandémie. Le documentaire a été filmé par Bobby Cochran. Ce dernier documente le spectacle, ce qui se passe sur scène et capture aussi des moments derrière la scène. Ils se sont également assis ensemble afin de discuter de la création de l’album homonyme, du fait d’être en tournée et finalement ses rituels.

Ce n’est pas dans ma nature de vouloir des caméras autour de moi alors que je suis dans ma tête ou que je me réchauffe vocalement avant un spectacle, ou quand je suis avec mes amis ou ma famille backstage. Mais Bobby me l’a demandé, et dans un esprit de me pousser à documenter cette époque de ma vie musicale, je l’ai accueilli. Puis, après que la COVID ait frappé et que j’aie dû retourner chez moi, sans avoir pu jouer un seul spectacle de ma tournée acoustique européenne, j’étais tellement reconnaissante qu’il ait ses films et qu’il soit en train de les monter. Je voulais partager ce documentaire pour cette raison également, pour ceux qui avaient des billets pour des spectacles annulés (je vous aime!), et pour, en quelques sortes, dire au revoir au temps que j’ai passé sur Birth of Violence comme je suis en train de préparer le prochain album.

Chelsea Wolfe sur les raisons derrière son documentaire.

Les deux pièces sont maintenant disponibles sur toutes les plateformes d’écoute en continu et le documentaire est disponible ici.