Actualités

5 nouveaux albums à écouter — Édition 8 octobre 2021

Chaque vendredi, des centaines de nouveaux albums arrivent sur les plateformes d’écoutes et les tablettes des magasins. En voici cinq qui ont retenu notre attention et qui sortent aujourd’hui, le vendredi 8 octobre 2021.

Afrikana Soul Sister — Kalasö

Leur second disque bouge en s’il vous plaît merci! Afrikana Soul Sister est un trio de musique afroélectronique. En fait, c’est qu’ils mélangent l’électronique à des instruments traditionnels africains et le chant de Tapa. Le trio est constitué du multi-instrumentiste, réalisateur et arrangeur québécois Jean-François Lemieux (Daniel BélangerJean Leloup, Ariane Moffatt), du percussionniste sénégalais Fa Cissokho et de la chanteuse malienne issue d’une longue lignée de griots Djely Tapa. Cette dernière fut sacrée Révélation Radio-Canada 2019-2020 dans la catégorie Musique du monde. La formation a lancé son album homonyme en 2017 qui a été nommé à l’ADISQ la même année. Ça promet.

Liens d’écoute

BADBADNOTGOOD — TALK MEMORY

Néo-jazz, jazz spirituel, jazz-rock

Ce sixième long format pour le trio de néo-jazz torontois BADBADNOTGOODgarde son esprit hip-hop grâce à une tonne de featurings avec des artistes et compositeurs de renom : le batteur de J Dilla et MadLib, le saxophoniste Terrace Martin, le cithariste Laraaji, Floating Points, et plus encore. Cependant, on s’éloigne du jazz-rap de leur précédent opus. Ici, BBNG propose un son franchement plus spiritual jazz et jazz-rock qui remémore les productions de Pharoah Sanders et Miles Davis, époque Bitches Brew. De magnifiques orchestrations du Brésilien Arthur Verocai, une idole de BBNG, viennent magnifier le résultat final de Talk Memory. 

Liens d’écoute

Franky Fade — Contradictions

Hip-hop, jazz-rap, électro

François Marceau est aussi le meneur du septuor jazz-rap Original Gros Bonnet, qui a gagné les Francouvertes 2019. Il lance un premier album en tant que Franky Fade chez Bonsound. Le multi-instrumentiste et rappeur souffle un vent de fraîcheur sur la scène hip-hop québécoise, grâce à un son réfléchi et des textes sensibles. On entend des sonorités hip-hop alternatives parsemées de guitares, de synthétiseurs, de percussions diverses et de voix traitées. Un garçon talentueux à découvrir si ce n’est pas encore chose faite.

Liens d’écoute

JERUSALEM IN MY HEART — QALAQ

Électroacoustique, avant-garde, arabe

Photographie prise par Myriam Boulos à Beirut le 18 octobre 2019.

Qalaq signifie en arabe « deep worry, inquiétude profonde». Voici le quatrième album de JERUSALEM IN MY HEART. On a affaire à une oeuvre mixant la musique arabe, l’électroacoustique, l’échantillonnage et l’électronique pour un résultat vital et envoûtant, quoi que très sombre, voire hantant. Chaque morceau présente une collaboration différente. En rafale, Moor Mother, Tim Hecker, Lucrecia Dalt, Greg Fox, Beyrouth, Alanis Obomsawin, Rabih Beaini et bien d’autres s’y trouvent. La tête pensante du projet, le producteur et auteur-compositeur-interprète libanais installé à Montréal Radwan Ghazi Moumneh (Suuns, Fly Pan M, Land Of Kush) est l’une des figures les plus imposantes de la production musicale d’ici.

Liens d’écoute

The World Is A Beautiful Place & I’m No Longer Afraid to Die — Illusory Walls

Emo-rock, alternatif

The World Is A Beautiful Place & I’m No Longer Afraid to Die est un super long nom de groupe ! Mais c’est aussi un super bon groupe d’emo-rock et de post-rock loin d’être ringard. On est loin de My Chemical Romance, disons-le ainsi. Il est possible d’halluciner des clins d’oeils à l’indie-rock d’Arcade Fire ou de Broken Social Scene. La voix de la chanteuse, quant à elle, rappelle Sharon Van Etten et Lykke Li. La formation basée au Connecticut présente aujourd’hui son 8e album en 10 ans. On se souvient que la presse s’était ruée sur son excellent Harmlessness en 2015. Bonne découverte!

Liens d’écoute

On vous invite également à lire nos nouvelles critiques des albums de James Blake, Salomé Leclerc, Philémon Cimon et plusieurs autres.